[PHOTOS] Liste complète des 40 objets que j’ai trimballé en 1 mois 1/2 de voyage sans valise

Nous aimons les listes. Qu’elles soient nôtres ou d’autrui, elles nous aident à faire le point avec objectivité sur ce qui nous est nécessaire ou non.

Preuve en est le succès du dernier article ou j’établissais la liste complète de mes possessions lorsque je faisais le challenge des 100 objets.

Je reviens de près d‘un mois et demi de voyage aux trois coins de la France (je n’ai pas fais l’est…) et, minimalisme oblige, je me suis refusé à m’encombrer d’une valise qui m’aurait insidieusement poussé à la remplir de trop.

Voici donc la liste complète de mes possessions lors de mon retour en Nouvelle-Calédonie :

> Sur moi

Optimiser le poids et le volume de son unique sac de cabine est un challenge que le voyageur peut relever en gonflant ses poches au maximum.

Les pantalons cargo ont beau ne pas être le summum de l’élégance, celui que je portais pour mon retour en avion m’a permis d’embarquer plus d’un kilo d’affaires sur moi, que je liste ici. Les photos des vêtements eux-même, dont ce fameux pantalon, sont dans le sous-paragraphe suivant.

– Samsung Galaxy SIII

Les mamies sont formidables. La mienne surtout qui m’a offert les points de fidélité acquis avec son opérateur téléphonique pour m’offrir une belle réduction sur ce joyau technologique. Mon tout premier smartphone. Mon tout premier téléphone qui possède un appareil photo d’ailleurs, avec lequel j’ai pu prendre les photos de cet article (Instagram oui oui je sais lol…). Ah et pour info, en achetant ce téléphone j’ai gagné 50 Go supplémentaires sur Dropbox ! \o/

– Imperméable Quechua

Avec doublure interne dézippable, utilisable en saison fraiche ou chaude. J’adore ce genre d’outils ou de vêtements à multi-usage. Les poches peuvent aussi servir d’ailleurs à prendre 2-3 choses en plus.

– Porte-feuille et papiers d’identité (dont billets d’avion)

Ce porte-feuille est un The Jimi Wallet. Un porte-carte minimaliste super pratique qui a été recommandé sur le site du Protegor (site et ouvrage que je recommande chaudement à qui s’intéresse à sa sécurité personnelle). Une mini-lampe à dynamo, ça peut toujours servir. Notez aussi la lanière permettant le bouclage sur ceinture pour prévenir les tentatives de “pickpocketage”.

 – Liseuse Kindle

Ou ma bibliothèque dans la poche ! L’écran d’encre électronique (pas de rétro-éclairage !) offre une expérience de lecture bluffante similaire au papier. On perd peut-être l’odeur nostalgique d’un bon bouquin mais on y gagne en légereté et en confort (possibilité de changer la taille et la disposition du texte, des caractères, de surligner, partager, etc.). Bref, je suis conquis au point ou je voulais y consacrer un article entier, mais mon pote Kalagan le nomade l’a déjà fait ici par le biais d’un article invité.

– Echarpe

Un cadeau que m’a fait une collègue il y a bien longtemps. Pratique et élégante, je ne suis pas prêt de m’en séparer.

 – Bandana, SleepTracker, lunettes de vue et étui

J’avais oublié à quel point le style bad boy m’allait bien jusqu’à ce que je me rachète un bandana lors du Hellfest 2012. :p
La SleepTracker est une montre dont la particularité est de vous réveiller au meilleur moment possible. Vous fixez une heure de réveil et une fourchette de temps allant de 5 à 45 mn. En se basant sur vos mouvements durant votre sommeil (il faut porter la montre en dormant), la SleepTracker déterminera quand sonner et vibrer pour vous réveiller au moment ou votre cycle semble le plus propice, dans la fameuse fourchette déterminée. Un gadget peut-être, mais très pratique pour le mec pas du tout matinal que je suis. Un produit dont j’ai pris connaissance dans l’e-book de Jean-Philippe : Réveil Ultra Matinal.

 – Grimoire et stylo Pilot noir V7

Ma Pensine préférée (qui connait Harry Potter ? 😉 ) dont j’ai déjà fait l’éloge dans un précédent article.

 – Paire de chaussures Timberland O-TMB Splitrock

Je n’ai jamais été un aficionados de marques de fringues. Ce qui m’importe c’est la qualité et le look. Arborer fièrement Truc ou Bidule m’a toujours semblé puéril. Cependant je dois avouer que Timberland m’a conquis. Cette paire de pompes à tout pour me plaire : polyvalente (elles peuvent être presque élégantes, servir pour de longues marches ou pour des conditions plus difficiles), confortable (on est super bien dedans !) et surtout…solides ! Elles ont résisté avec panache à 4 jours et 4 nuits de festival boueux, de coups divers et variés. Un coup de cirage et les voici neuves de nouveau ! J’ai payé une petite somme pour ces chaussures (150 €), mais je ne le regrette pas !

> En sac de cabine

 – Sac à dos Pacsafe 32 l

J’ai upgradé mon précédent trop gros sac à dos (un McKinley 70l) pour un sac à dos aux dimensions cabines d’avion. Le Pacsafe à la particularité d’avoir été conçu pour protéger au mieux vos affaires : filet métallique intérieur en cas de coup de couteau, possibilité de l’attacher à un support fixe, caches pour les tire-zip, protection interne pour ordinateur portable. Celui-ci m’accompagne maintenant au quotidien lorsque je vais au travail à pied.

 – Serviette micro-fibre PackTowl taille L

Ce tout petit truc absorbe une quantité phénoménale d’eau ! Anti-microbien, séchage rapide, pliage maximal, la serviette PackTowl est l’amie du voyageur. Mon seul regret : j’aurais du la prendre deux tailles au-dessus tout de même, elle est un peu petite pour moi.

 – Trousse de toilettes

Boules quiès, masque de sommeil, baume à lèvres, brosse à dent, etc. Dans un sac transparent et hermétiquement fermé, obligatoire pour les voyages en avion.

 – Un sac pour le linge sale

N’importe quel sac en plastique fait l’affaire. L’idée c’est de le séparer du linge propre restant dans le sac.

 – Ecouteurs pliables

Très sympas, jusqu’à ce que j’achète mon Galaxy SIII et découvre que la qualité des mini-écouteurs fournis est excellente. J’ai donc donné ces écouteurs pliables à mon retour.

 – Documents

Photocopies des billets d’avion, de papiers importants.

 – Ordinateur portable Acer Aspire 11,5′ et cables

En début d’année j’ai upgradé mon ancien portable Toshiba écran 18,5′ (acheté avant que je ne me “convertisse” au minimalisme) pour celui-ci, plus adapté aux voyages et à l’autonomie impressionnante (plus de 6 heures facile).

 – Lunettes de soleil

Combiné avec le bandana = +14 pts de charisme.

 – 3 paires de chaussettes Quechua

On repassera pour le style, mais le confort est là. Je les ai choisies avec les notes de rapidité de séchage et d’évacuation de transpiration les plus élevées.

 – 4 sous-vêtements Kalenji

La micro-fibre c’est fantastique. Pas d’odeur, pas d’humidité, même après avoir fait du sport ou avoir passé une journée très active. Génial.

 – 3 pantalons

Un pantalon cargo-randonnée Quechua khaki.
Un pantalon cargo noir, sobre et efficace, c’est celui que je porte en avion.
Un jean Levi Strauss 505. J’ai longtemps été faché avec les jeans, celui-ci m’a réconcilié (je suis trop sex avec ! :p ).

 – 3 chemises

Une grise super légère que même si elle est froissé ça lui donne un style sympa.
Une noire qui malheureusement se présente moins bien en étant froissée.
Une noire sans manche (+ bandana + lunettes noires = 30 pts de charisme !). La seule que j’ai pu trouver dans ce style ! Impossible d’en trouver ailleurs dans toute la France ! Faut croire que quand c’est pas la mode pas moyen d’avoir ce qu’on veut… 🙁

 – 3 t-shirts

Un débardeur noir Kalenji en micro-fibre, léger, sportif.
Un t-shirt classique Darkspace (un groupe Suisse d’Ambient Black Metal Expérimental dont je suis résolument fan).
Un t-shirt noir à manches longues et col roulé.

 – 2 shorts

Je dors tout nu d’habitude. Mais dormant chez autrui durant tout mon voyage je porte l’un ou l’autre de ces shorts pour faire office de “pyjama”.

En faisant le compte je tombe à 40 objets. Bien moins que ce qui restait chez moi à Nouméa. Et vous savez quoi ?

Je n’avais vraiment pas besoin de plus.

En revenant chez moi je me suis pris direct d’une nouvelle crise de minimalisme et j’ai offert deux sacs plein de vêtements et de livres. De nouveaux projets ambitieux et un peu fous m’inspirent aussi maintenant.

Voyagez si vous le pouvez ! Vous prendrez vite conscience que ce qui rend heureux n’est pas la possession mais l’expérience.

Voyageurs ! Quels ont été vos plus belles leçons en partant à l’aventure ?