Mort annoncée du mouvement minimaliste ?

Everett Bogue est un des pionniers du mouvement minimaliste américain. Grace à son blog “Far Beyond The Stars” et ses e-books il a acquis son indépendance financière ainsi qu’une sacrée réputation dans la blogosphère anglophone.

Je considère un peu ce type comme mon mentor, car c’est son livre The Minimalist Business qui m’a enthousiasmé et poussé à lancer ce blog et les défis qui vont avec.  Everett étant un excellent marketeur, sa dernière trouvaille pour faire parler de lui est d’annoncer en lettres capitales qu’il em**rde le minimalisme (et je suis doux dans la traduction 😉  ).

Je pense plutôt que son ego a été mis à mal par les différentes critiques et parodies (celle-ci est hilarante si vous comprenez un peu l’anglais !) de son travail qui fleurissent sur le web.

Ceci dit, son petit article acide contient d’excellentes idées… et d’autres plus discutables…

• Le minimalisme serait devenu une mode

La principale critique d’Everett au sujet du mouvement minimaliste est son succès :

“Quand 100 personnes écrivent sur comment vivre avec 100 objets on a fait le tour.” – Everett Bogue

C’est pas faux dans le fond. Du coté outre-atlantique la simplicité volontaire est maintenant bien connue et sa présence sur internet ne cesse de croître, j’en suis moi-même un exemple représentatif. Mais le fait qu’un mouvement soit connu et qu’on en parle fréquemment signifie t’il qu’il soit déjà “mainstream”, suivi par la majorité ?

Pouvez-vous citer 10 personnes dans votre entourage qui ont choisi de ne vivre qu’avec 100 objets ou moins, non par nécessité économique, mais par choix ou par expérience de vie ?

En tout cas je peux clairement citer plus de 10 personnes de ma connaissance qui ont un gros crédit à solder, passent des heures devant Facebook, regardent chaque jour les informations télévisées, ne remettent jamais rien en question et suivent leurs amis non par choix, mais pas peur de la différence.

De mon expérience, le mode de vie simplicitaire voire technomade n’est pas encouragé ni même vraiment encore connu en francophonie. Alors à la mode ?

Everett aurait mieux fait d’afficher moins de prétention sur ce coup là.

• La carte n’est pas le territoire

Voici une chose cruciale à laquelle j’adhère et qu’il me faudra répéter bien souvent sur mon propre blog :

“Le minimalisme n’a jamais été un mode de vie, ça a simplement été un point de transition. Nous ne pouvons pas vivre en transition pour toujours.” – Everett

Se débarrasser d’un surplus d’objets, repenser sa manière de guider sa vie avec plus de clarté et de simplicité, ça n’a jamais été une fin en soi. La preuve en est que ce blog ne s’appelle pas Destination Minimalisme mais Raccourci Minimaliste. Autrement dit comment mettre en pratique des conseils simples et radicaux pour accélérer les choses et partir en ligne droite vers la réalisation de ses rêves !

Le minimalisme a toujours été et ne sera toujours qu’un outil.

“Dire que le minimalisme est mort c’est comme dire que votre clé à écrou est morte.” Adam Tervort

La Twittosphère aidant, il n’a pas fallu longtemps pour que les ex-disciples de Bogue se mettent à écrire des articles en guise de lettres ouvertes en réponse à son scandale. L’extrait ci-dessus provient de mon préféré que vous pouvez lire ici.

Pour reprendre le style d’Adam on pourrait aussi dire qu’utiliser un tournevis de fait pas de vous un tournevissiste ! Alors pourquoi s’identifier en tant que minimaliste ? (en fait il y a de bonnes raisons a utiliser des étiquettes réductrices mais ce fera l’objet d’un futur article)

• Le Minimalisme peut être votre Raccourci… ou votre Révélation !

Si vous n’avez pas de rêves, vous n’avez aucun intérêt à explorer des modes de vie alternatifs.

Emuler quelqu’un et marcher sur ses pas ne servira jamais à rien si vous n’avez pas de bonnes raisons de le faire, si vous n’avez pas un plan à long terme.

Et pourtant Everett est une contradiction à lui tout seul. Savait-il ou aller l’amener son blog sur le minimalisme ?

Aujourd’hui il se prend pour un prophète du mouvement cyborg, totalement enflammé par le rêve de voir l’être humain développer des capacités psychiques grâce à la technologie. Grand bien lui fasse, je suis moi-même un fervent transhumaniste et je suis de loin son petit manège parmi d’autres auteurs bien plus sérieux sur le sujet.

Mais si il en est arrivé à trouver et à développer sa passion de vie, ne serait-ce pas parce qu’il a pu permettre à celle-ci de se manifester ? Aurait-il pu trouver un moyen d’exprimer son rêve si il devait encore travailler 8 heures par jour et vivre “à l’américaine” dans un consumérisme exacerbé ?

Bien sûr que non. Si le minimalisme n’est pas un outil pour vous il peut être un révélateur.

En vous coupant des distractions superficielles de ce monde en pleine crise d’adolescence, en nettoyant votre maison votre esprit et votre coeur, alors il vous sera possible de retrouver au fond de vous le petit enfant qui avait de grands espoirs, de grands rêves… et alors aurez-vous la force de les concrétiser !

• Le Minimalisme se propage en francophonie

Mon amie Florence vient de traduire un merveilleux e-book : “Le Guide Simple d’une Vie Minimaliste” écrit à l’origine par Leo Babauta.

Leo est certainement un des tout premiers a avoir blogué sur ce thème, en tout cas bien avant Everett. Et ceux qui pensent que le minimalisme est une mode qui ne peut attirer que les jeunes célibataires prennent ceci en compte : Leo est marié et père de 6 enfants !

Dans son ouvrage vous découvrirez donc une mine de conseils qui couvrent la vie courante, l’informatique, l’habitation, les voyages et bien entendu la vie de famille et les enfants.

Le mouvement minimaliste n’est pas mort. A vrai dire il ne fait que naître. Beaucoup de personnes n’ont pas encore eu l’opportunité de remettre la surconsommation en question et de profiter de la sagesse d’un mode de vie plus simple, plus libre et plus vrai.

Alors si vous aussi vous pensez qu’il est grand temps de changer nos habitudes et de se serrer les coudes sur ce chemin, partagez cet article sur votre mur Facebook, parlez-en autour de vous et réfléchissez dès maintenant à comment vous pourriez gagner en simplicité afin d’aller droit vers vos rêves.

Et si vous êtes curieux de découvrir ou va m’emmener cette étape qu’est mon Raccourci Minimaliste, pensez à vous inscrire à ce blog par e-mail ou par flux RSS afin de rester connecté. 😉

Et vous, qu’en pensez-vous ? Le mouvement minimaliste est-il déjà mort ?

Vivre avec 100 objets… ma liste !

En cette période de Noël à 38°C à l’ombre (chez nous en Nouvelle-Calédonie) nombreux sont les enfants qui ont terminés la rédaction de leur liste, espérant recevoir de nouveaux cadeaux. Ils se demandent si ils ont été sages…

De mon coté, je n’ai pas été sage du tout… enfin… j’ai surtout été très bête. J’ai été très dépensier, et surtout je n’avais pas encore eu le courage de mettre en place des actions radicales pour m’en sortir financièrement.

Alors ma liste à moi n’est pas pour recevoir plus, mais pour faire le tri, et me concentrer sur l’essentiel, pour finir par ne vivre plus qu’avec 100 objets dans 6 mois, soit au 1er juin 2010 pour être précis.

Mais tout challenge nécessite d’avoir des règles bien définies pour savoir si il est atteint ou non.

Je vous présente donc….

Mes règles du jeu

Je me suis bien entendu inspiré de celles de Dave Bruno, qui je le rappelle, a été l’initiateur de ce défi en novembre 2008. Mon objectif personnel est de posséder moins d’objets pour gagner plus de liberté, de richesse et de sécurité. Avec ces trois principes en têtes j’ai élaboré les règles suivantes :

  1. Je ne compte pas ce qui est partagé dans ma colocation : machine à laver, frigo, meubles, etc. De toute façon rien ne m’appartient dans mon appart (une vidéo vous montrera ou j’habite prochainement).
  2. Les consommables ne comptent pas. Je vais pouvoir continuer à me doucher au savon et à utiliser du déodorant sans prise de tête. Et c’est tant mieux si je ne veux pas sentir le buffle des marécages en arrivant au travail après une demi-heure de vélo !
  3. Les livres ne comptent pas. Et de toute façon je vais tout de même me débarrasser d’une bonne partie d’entre eux pour ne garder que ceux que je ré-ouvre régulièrement.
  4. Ce que j’appelle un “objet” peut être un contenant de plusieurs autres petits objets mais systématiquement inséparables. C’est la raison pour laquelle vous verrez que je compte une trousse de secours (et ce qu’il y a dedans) comme un seul objet, mais que je compte mon téléphone portable et son chargeur indépendamment. Parce que l’un reste sur moi et l’autre reste à l’appartement.
  5. Les sous-vêtements sont comptés en pack, mais ce n’est pas le cas des vêtements et des accessoires.
  6. Quand j’aurais acquis mes 100 objets je les photographierais pour vous les montrer (sauf un qui a directement trait à mes pratiques ésotériques… c’est un bébé empaillé… … je plaisante hein !! ).
  7. La liste qui suit sera amené à être modifiée au cours des 6 prochains mois pour s’accorder au mieux à mes objectifs.

Ma liste

Informatique : 7 objets

  • 1 ordinateur portable
  • 1 souris (le touchpad m’insupporte)
  • 1 casque audio avec micro
  • 1 porte-document qui me sert aussi de tapis de souris
  • 1 disque dur externe
  • 1 clé USB
  • 1 scanner

Sur soi : 7 objets

  • 1 téléphone mobile
  • 1 chargeur pour téléphone (bon ok lui reste dans la chambre mais je voyais pas ou le mettre ailleurs dans la liste)
  • 1 trousseau de clés
  • 1 chéquier (encore indispensable en Nouvelle-Calédonie, peu d’institutions autorisent le paiement par carte)
  • 1 porte-feuilles
  • 1 paire de lunettes
  • 1 étui à lunettes

Documents : 2 objets

  • 1 cahier de brouillon (j’adore noter mes idées, gribouiller, prendre des notes…)
  • 1 classeur de documents administratifs (quelle galère, mais faut bien s’en occuper)

Mobilier : 7 objets

  • 1 bibliothèque en bois massif (merci Guish ! 🙂 )
  • 1 tabouret
  • 1 ventilateur sur pied (sans ça tu meurs !)
  • 1 panier à linge
  • 1 paire de rideaux
  • 1 globe en papier (pour atténuer la lumière de la lampe de plafond)
  • 1 matelas

Pour dormir : 6 objets

  • 2 draps housses
  • 2 draps
  • 2 couettes

Occultisme : 5 objets

  • 1 autel
  • 1 objet X (celui là reste mon petit secret… 😉 )
  • 1 porte-encens
  • 1 baguette
  • 1 médaillon

Soins corporels : 3 objets

  • 1 trousse de beauté minimaliste (brosse à dents, coupe-ongles, ciseaux) (ouais il est coquet le Damien 😉 )
  • 1 rasoir
  • 1 tondeuse électrique (savez-vous si il existe un rasoir pour corps qui serve à la fois de tondeuse et de rasoir à barbe ?)

Déplacements : 12 objets

  • 1 vélo
  • 1 kit réparation vélo (rustines, pompe à air, chambre à air de secours)
  • 1 casque
  • 1 antivol
  • 1 tupperware (pour emmener à manger au travail)
  • 1 set de couverts (pour manger sans s’en mettre partout)
  • 1 ration de nourriture (barres de céréales, fruits…)
  • 1 gourde d’eau
  • 1 trousse de soins (à définir)
  • 1 trousse de survie (sifflet, lampe LEP, monnaie, multitool, briquet, paracorde et purificateurs d’eau)
  • 1 sac à dos étanche (j’attends vos avis pour choisir le top, on m’a dit que la marque East Pack faisait des sacs garantis à vie, est-ce vrai ?)
  • 1 spray au poivre

On en est à 49 ! Ca va vite ! 😮

Sous-vêtements : 2 objets

  • 1 pack de sous-vêtements
  • 1 pack de chaussettes

Linge : 3 objets

  • 2 serviettes larges
  • 1 petite serviette

Chaussures : 4 objets

  • 1 paire de chaussure de randonnée/sécurité
  • 1 paire de chaussure confortables
  • 1 paire de claquettes (en France je crois que vous appelez ça des tongs)
  • 1 paire de chaussures élégantes

Par-dessus : 6 objets

  • 1 K-Way imperméable à bandes réfléchissantes (je me demande ou je peux en trouver un bon)
  • 1 gilet de sécurité multi-poches (idem)
  • 2 pulls
  • 2 vestes

Pantalons : 8 exemplaires

Shorts : 7 exemplaires

T-shirts : 10 exemplaires

Chemises : 6 exemplaires

Accessoires : 3 objets

  • 1 ceinture
  • 1 écharpe
  • 1 obsidienne noire

Capoeira : 1 uniforme

Si vous avez bien compté, ne vous inquiétez pas…

Eh oui, je suis bien à 99 objets pour ce premier jet. Cette liste me sert pour l’instant de fil directeur, il y aura des ajustements à prévoir, mais déjà…

…je serais curieux de savoir ce que vous en pensez. Mes règles du défi sont-elles honnêtes selon vous ? Vous avez certainement des conseils à me donner, n’hésitez pas à le faire ici ! Merci ! 🙂