Ravivez votre Rage de vivre en utilisant un grimoire

Vous réveillez-vous chaque matin avec la soif de conquérir le monde ? Avec le vif désir d’apporter quelque chose de beau et d’enchanter votre univers avec sourire et assurance ?

Si vous aspirez à développer cette attitude solide et permanente, voici un conseil qui vous sera précieux :

• Il est temps de réveiller votre âme d’enfant !

Les enfants sont des magiciens nés. Ils savent que le monde est à eux et qu’ils peuvent y graver leur empreinte.

Lorsqu’ils barbouillent de couleurs le mur du foyer à l’instar d’un chaman antique, ils ne s’interrogent ni sur leur hypothétique talent artistique ni sur le manque d’utilité d’un tel acte, sans parler du point de vue d’autrui dont ils se fichent royalement (au grand dam des parents qui devront ensuite le rabrouer pour cet acte).

Les enfants ne se posent pas de questions sur ce qu’ils éprouvent, leurs sentiments sont là, point. Ils ne se demandent pas si ils ont « le droit » d’être en colère, d’être amoureux, d’éprouver de l’injustice ou de l’émerveillement. Ils crient, ils rient, ils pleurent, ils vivent pleinement, tout simplement.

Ils s’autorisent à être ce qu’ils sont : nés pour vivre le monde et l’enchanter par leurs chants, leurs gribouillis, leurs danses spontanées.

Puis viennent l’éducation et la morale. Les blessures infligées par les « grands ». On apprends que certaines émotions ne devraient pas être ressenties. Et que l’on a aucun talent artistique non plus.

La magie n’existe plus et le temps des crayons de couleurs est remplacé par celui des séries télé et ses réseaux sociaux…

Et vous vous demandez pourquoi vous n’avez plus d’énergie et pourquoi la vie vous semble si fade ?!

• Vous avez besoin de folie

La raison pour laquelle vous n’avez plus l’enthousiasme que vous aviez étant petit vient d’un déséquilibre intérieur : vous ne vous autorisez plus à ressentir.

Votre Rage de vivre est muselée par les conventions et les blessures non cicatrisées de votre passé à vif. Elle s’est alors muée en tristesse, puis en colère, en haine, d’abord pour le monde, puis pour vous-même, et cette haine est devenue aigreur, cynisme, puis dépression profonde masquée par une paresse à toute épreuve et un manque de motivation pour toute évolution personnelle.

Il est temps de faire péter tout ça.

Evidemment, vous êtes un adulte, et vous ne pouvez risquer d’agir de manière démesurée et destructrice.

La gente féminine en particulier, excelle dans l’art de la conversation apparemment futile. Le fait est que par ce biais elles se déchargent d’un surplus émotionnel, ce qui leur permet alors de retrouver l’équilibre nécessaire pour avancer et agir.

Nous les hommes, nous sommes en général plus pragmatiques, nous aimons parler pour aller droit au but et agir.

Mais les deux démarches ont leurs inconvénients :

  • la méthode « féminine » (je généralise hein n’en faites pas un débat) est émotionellement efficace mais les paroles s’envolent, là ou les écrits restent et pourraient être révisés pour introspection et créations futures.
  • la méthode « masculine » plus cadrée, empêche la création de liens a-logiques et donc de générer des solutions qui « sortent de la boîte ».

C’est pour réunir les avantages de ces deux modes de fonctionnement : exprimer ce qui ne peut l’être ouvertement et retrouver votre Rage créatrice que je vous propose d’utiliser un outil puissant : un Grimoire.

• Un cahier pour les emmener tous et dans les ténèbres les lier

Un simple cahier fera l’affaire, si possible avec des pages totalement blanches, sans repères (j’ai toujours du mal à en trouver).

N’en choisissez pas un qui soit de trop bonne qualité cependant, il risquerait de vous décourager de vous lâcher totalement, vous ne voudrez pas le « gâcher ».

De même, je ne recommande pas de le décorer avec soin ou avec des photos. Ce n’est ni un scrap-book ni un « Vision Book » (équivalent livresque du Vision Board).

Il doit au contraire garder un aspect totalement brouillon, chaotique, spontané, maladroit, irrégulier. Ce cahier doit accueillir votre CHAOS, tout et n’importe quoi, et il n’est certainement PAS fait pour être partagé et montré à autrui. Et il arrivera bien un jour ou vous devrez le balancer à la poubelle lorsque vous l’aurez rempli. Ne vous attachez pas au contenant.

Comme je l’ai lu je ne sais plus ou sur le net : votre cerveau est fait pour produire des idées, pas pour les retenir !

Dans votre grimoire vous êtes donc autorisé à TOUT faire :

  • dessiner la maison, le partenaire, la vie de vos rêves (et basta pour le « talent » artistique)
  • jeter des idées en vrac sur des projets pas encore bien définis
  • noter les mots qui viennent dans votre tête sans vous retenir
  • des calculs, sans engagement aucun, des économies que vous pourriez faire en changeant une habitude
  • coucher les rêves que vous avez eu cette nuit sur papier
  • avoir une conversation inspirante avec un personnage imaginaire (Morpheus pourrait avoir 2-3 trucs à vous dire)
  • gribouiller des formes abstraites, comme lorsqu’on s’ennuie ou que l’on est au téléphone
  • représenter ceux que vous aimez pour les garder près de vous, les entourer d’amour et de protection
  • assassiner, écarteler, torturer ceux qui vous ont blessé
  • écrire et dessiner vos fantasmes les plus pervers, les plus inavouables
  • évaluer le pour et le contre d’un choix difficile (je l’ai fais avant de vendre ma voiture par exemple)
  • dessiner ce que vous avez sous les yeux à l’instant précis
  • noircir une page entière au stylo juste parce que !

Ne respectez aucun ordre, aucune « pagination ». Ouvrez-le au pif et bam ! Lâchez-vous.

Notez que le but n’est pas de faire se produire quoi que ce soit par « magie » !

Comme je l’ai déjà expliqué la Sorcellerie ne consiste pas à jeter des souhaits pour espérer les voir se réaliser d’eux-même comme par miracle. Un Sorcier est un « artiste » de la vie, qui met les probabilités (les sorts) de son coté, et cela n’arrive qu’en agissant, physiquement.

Mais pour agir de manière optimale, il est nécessaire de se connaître, sans rien fuir de soi-même.

Autorisez-vous donc à explorer vos émotions, vos peurs, vos désirs. Rien n’est interdit sur le papier.

Il faut évidemment savoir se déconnecter de manière régulière pour pouvoir utiliser son grimoire de manière efficace. Il vous sera impossible d’explorer vos ténèbres intérieures si vous êtes distraits par la télévision, la musique populaire ou les notifications diverses…

Il vous faudra évidemment plusieurs séances régulières de Chaos entre vous, votre stylo et votre grimoire avant d’y trouver quoi que ce soit d’intéressant. Peut-être n’y trouverez-vous JAMAIS rien de « productif ». Rien qui ne vaille la peine d’être utilisé de manière concrète.

Peu importe !

L’important est de garder votre cerveau bouillonnant, votre main active et votre Rage de vivre débarrassée des obstacles mentaux que vous avez contribué à entretenir intérieurement.

Vous n’en voyez pas l’utilité ? Normal. Quelqu’un qui n’a jamais utilisé un ordinateur de sa vie n’en voit pas l’utilité non plus si il ne fait pas l’effort d’apprivoiser ce nouvel outil…

Je n’insisterais jamais assez sur le pouvoir de cet outil extrêmement simple, mais je sais que vous serez peu nombreux à l’essayer vous-même mais que ceux qui feront l’effort de s’y mettre y trouveront des trésors jusqu’alors inestimés.

Et en partageant cet article avec vos amis, sur Facebook ou autre, peut-être aiderez-vous également l’un d’entre eux à trouver l’outil qui lui manquait pour enfin se libérer.

J’aimerais proposer à l’avenir quelques astuces et jeux nécessitant l’usage d’un tel grimoire. Des outils que j’ai appris, découvert, adapté et pratiqué tout au long de mon cheminement et qui ont permis ma transformation spectaculaire et le développement de mon enthousiasme au quotidien.

De telles expériences vous intéressent-elles ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

18 Comments

  1. Effectivement. Articles très intéressants.
    Ca fait rêver. Moi qui suis devenue aigrie, vieux (dans la tête) et qui ai perdu ma joie de vivre.

    Je devrais essayer, mais je sais que je le ne ferais pas.

    Mais bon, je devrais quand même … :p

    1. Et maintenant mon « travail » c’est de savoir pourquoi tu ne le feras pas, puis proposer des articles qui cibleront ce pourquoi.

      Alors Baloo… pourquoi dis ? 🙂

  2. Perso je ne le ferais pas.
    Je laisse déjà mon grain de folie s’exprimer suffisamment, pour qu’il n’y ait pas de raison d’en rajouter.

    1. L’important est de trouver son équilibre en effet.
      Cependant avoir un cahier fourre-tout peut se révéler utile pour se découvrir, soi-même, ou ses talents cachés.
      Dessiner, écrire… faire des projets, etc.

  3. Un peu dans le même genre il peut être intéressant de tenir assez régulièrement (une fois par semaine par exemple) un petit journal où on marque les éléments marquants de la semaine ainsi que ses objectifs courts/moyen/long terme puis de regarder plusieurs mois après ce qu’on avait marqué à ce moment là afin de faire le point.

    1. Tout à fait d’accord avec toi Julien. Il est possible d’utiliser son grimoire pour cela, en fourre-tout, mais aussi de le faire de manière plus cadrée.
      Personnellement je tiens un journal tous les jours, sur Evernote, et se relire à quelques mois d’intervalle est souvent instructif !

      A bientôt, merci pour ton commentaire. 🙂

  4. Je suis dépressive chronique mais j’ai trouvé un moyen efficace pour éviter la dépression ou un simple coup d’blues.

    Tu dis « Evidemment, vous êtes un adulte, et vous ne pouvez risquer d’agir de manière démesurée et destructrice. »

    Et bien justement, je m’autorise une fois par semaine à « péter un câble », faire un truc dingue, puérile, ridicule, comme par exemple déclencher une alarme incendie à la banque ou faire valser des dizaines de paquets de céréales à Carrefour, nager à mi chemin de l’îlot canard avant d’avoir une grosse frayeur et faire demi tour…

    Rien de trop méchant, mais ça me permet de m’échapper de ce monde si confortable que j’essaye de me construire. J’en ai besoin d’une certaine manière, de toute ces règles, de « marcher droit ».
    Mais à croire que ce n’est pas dans ma nature, car ce n’est qu’en faisant exploser cette bulle une fois par semaine que je me sens revivre.

    1. Je comprends tout à fait ton fonctionnement, même si j’ai trouvé et suggère des moyens plus « sécures » pour arriver a lâcher la pression et embrasser sa folie. ^^
      A mon avis, c’est dans la nature de personne de « marcher droit », mais la plupart sont pétrifiés par la peur, d’être différent, d’être anormal, d’être seul, etc. et se rongent donc de l’intérieur année après année.
      Félicitations à toi d’avoir trouvé un moyen de VIVRE !

    2. Je comprend ce que tu veux dire mais ce qui me gêne c’est que j’ai l’impression que ton « pétage de cables » a quand même des répercussions sur les autres comme le coup de l’alarme à la banque par exemple ou les paquets de céréales que quelqu’un devra ramasser.
      Sans faire la morale je pense que tu devrais chercher des moyens solitaires pour évacuer.

      Au fait c’est où l’ilot de canard ?

  5. J’ai déjà un journal intime, et à côté, un cahier pour noter mes idées d’écriture (et mes to-do-lists sont à part). J’avais choisi un cahier aux pages entièrement blanches pour faire mon journal intime, justement parce que je pensais gribouiller ou autres, mais je ne gribouille jamais, je ne dessine jamais, et quand j’écris, je me limite. Effectivement, il est peut-être temps de faire péter tout ça. ^^ »

    1. Il faut t’assurer qu’absolument personne ne pourra voir ce cahier, ce Grimoire, peut-être que cela t’encouragera à te lâcher ?
      Autrement, qu’est-ce qui te bloque selon toi ?
      J’aimerais écrire des articles qui aident mes lecteurs à dépasser leurs blocages donc j’ai besoin d’en savoir plus ! 🙂

  6. JE « chaose » tout comme toi depuis déjà plus de dix ans ! J’ai toujours avec moi mon « grimoire » Clairefontaine et un stylo en poche ! Première fois que je lâche un commentaire sur ton site, juste un com’ pour te dire que tu fais un boulot formidable, comme beaucoup d’autres sur la blogosphère par ailleurs !

    Merci pour tout le poisson !!!

      1. Oui ! J’ai éteints pour la simple raison que le blog est récent, je réactiverai si besoin par après, mais vu que je ne manie pas encore bien la plume, que je dois encore apprendre à mieux connaître mon écriture, et que surtout mon blog est plutôt confidentiel, pour ne pas dire nombriliste car je pense bien être le seul à le consulter, disons que c’est plus un journal porte ouverte.

        C’est un blog perso, mais je compte sûrement créer un blog thématique par la suite ayant pour sujet le nomadisme, le survivalisme, et quelques notions de minimalisme. Quant à moi je viens de constater que tu t’intéresses au transhumanisme, j’aurai de quo dire là-dessus d’ici peu 😉

        C’est courageux d’afficher tes « opinions » publiquement, j’avais eu un long débat avec des amis sur les nanotechnologies, la médecine préventive, l’immortalité, mais quand j’ai dit que la vieillesse était la maladie qui faisait à terme le plus de victimes, la chose est mal passée dans mon entourage. Chapeau !

        A t’chao 🙂

        1. Eh bien je considère que le monde (et rien que le Web d’ailleurs) est suffisamment grand pour que je puisse dire tout ce que je pense.

          Je trouverais toujours des compagnons de route, et toujours des détracteurs. La vie est trop courte (pour l’instant 😉 ) pour s’occuper de ces derniers… oui je suis un peu radical (minimaliste hein) mais je n’aime pas m’encombrer de ce et ceux qui ne soutiennent pas une vision plus optimiste de l’avenir… et très certainement débarrassé de la souffrance et de la mort involontaires. 🙂

          D’ailleurs au vu des thèmes que tu comptes développer sur ton blog il faudra que tu me tiennes au courant de son évolution, que je te rajoute le moment venu sur ma page des amis blogueurs. 😉

  7. Sounds great! je vais m’y mettre tout de suite! j’ai déjà l’habitude d’écrire régulièrement dans mon agenda donc ça devrait pas être difficile pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *