Je suis une putain de feignasse… et c’est pour ça que je réussis !

Je ne vous souhaite pas une bonne année 2011 pour deux raisons :

  1. on a dû suffisamment vous saouler avec ça ces derniers jours, et « Bonne Année ! » par ci, et « Meilleurs Voeux » par là, et « La santé d’abord » aussi…
  2. j’ai une dent toute particulière envers ce réveillon que j’ai passé pour moitié sur mon lit et pour moitié sur le trône, suite à une intoxication alimentaire… j’étais exactement à cet endroit quand tous mes amis faisaient la fête. Les feux d’artifices je connais bien du coup, l’odeur de la… euh… poudre. Bref.

Non je ne vous souhaite donc pas une bonne année, mais une excellente vie. Et malgré leur coté bon enfant, ce ne sont pas des résolutions prises au coin d’un changement numéraire ou de grands élans d’enthousiasme qui vont vous aider à la réussir. Nan nan nan… c’est votre paresse.

Allez, Damien joue encore la provoc’ gratuite. Que nenni me défendrais-je ! Et je m’en vais vous le démontrer.

• Satisfaction destructrice

Quand les gens apprennent que j’ai un emploi à plein temps, que je tiens deux blogs, et que je consacre une bonne partie de mon temps de loisirs à l’apprentissage de nouvelles compétences, à la lecture ou à la création de multiples projets; ils me disent que j’ai beaucoup de courage. Ils disent souvent que ça les aurait découragé d’avance et qu’ils préfèrent s’amuser et passer le temps autrement. Et c’est là que je me mets à les féliciter en retour.

Car je considère qu’il faut être incroyablement discipliné pour passer des heures devant des séries téléchargées, sur Facebook ou sur des jeux vidéos. Parce que ça signifie alors que vous êtes totalement ok avec votre mode de vie, et que vous n’avez aucun souci à envisager vos prochaines années selon la même routine. Que la somme de discipline nécessaire au fait de se lever tous les matins à une heure inhumaine (avant 10h du mat pour moi) pour aller dans un endroit que vous détestez peut-être, y sacrifier 8 heures de votre vie et y gagner chaque fois un peu plus en stress, ne vous fait pas peur !

Moi je dis bravo ! Je n’ai pas cette force.

Moi je rêve de gagner des sous en mode automatique, de voyager de par le monde, jouer la capoeira, faire la fête et draguer au taquet. Si c’est pas la vie rêvée d’une feignasse ça ? Eh oui, je rêve de devenir Businessman Minimaliste.

« Non mais franchement, gagner des sous sans rien branler ? Faut être bien naïf pour croire que c’est possible mon p’tit Damien ! »

Beh, j’ai jamais dit qu’il ne fallait rien faire pour en arriver là ! Au contraire… être fainéant ça demande beaucoup de boulot ! Et ça demande surtout d’être curieux. Et la curiosité est un délicieux défaut qui n’est plus vraiment monnaie courante de nos jours chez nos concitoyens…

La triste vérité, c’est qu’ils sont… satisfaits.

Et que va bien vouloir chercher à faire quelqu’un qui est satisfait de sa vie ? Nous baignons dans le Consuméro-Nirvana qui nous plonge dans un état de grise béatitude plus ou moins temporaire à chaque fiche de paie, ou chaque achat compulsif, et que rien de vient troubler dès lors que notre routine quotidienne n’est aucunement menacée. Notre vie n’est pas parfaite, mais elle est « pas mal ». On peut bien s’en contenter non ?

NON !

• Cherchez les raccourcis !

Je considère que donner des heures de ma vie en échange d’argent ça s’appelle un sacrifice. D’autres diraient de la prostitution, voire de l’esclavage.

Bon, je l’admet, j’ai un emploi qui, bien que perfectible, est agréable et en compagnie de personnes intelligentes (je suis obligé de dire ça mon boss a dit qu’il lirait mon blog ! 😮  ). Néanmoins, même si je n’ai certainement aucune raison de me plaindre, je n’ai aucune envie de conserver ma routine toute ma vie !

Personne ne m’oblige à travailler me dites-vous. Exact. Mais je tiens à conserver un toit et avoir de quoi manger chaque jour. Alors je fais de mon mieux pour travailler avec professionnalisme (tiens on glisse ça aussi pour le boss ^^…) tout en cherchant activement des moyens de mettre en place des revenus qui, de complémentaires, en viendront certainement un jour à devenir prioritaires, à force de détermination et d’application.

Les paresseux ont toujours envie de faire quelque chose.
– Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues

Quand je calcule les heures que je passerais les dix prochaines années à me lever trop tôt contre les heures de loisirs faciles que je remplace par de la recherche et du travail personnel, je me dis que je suis largement gagnant même si je n’arrive qu’à la moitié de mes objectifs ! Ces heures passées à remettre en question mes méthodes, mes pratiques, mes intérêts, sont en fait en totale cohérence avec ma nature de feignasse.

« Et qu’est-ce que t’as trouvé d’intéressant alors ? »

Hehe ! Il semblerait que tu sois toi aussi une grosse feignasse alors… Tu veux que je te mâche le boulot ?

T’as de la chance ! Je retrouve petit à petit ma bonne humeur et je commence à sacrément bien m’y connaître en matière de digestion. ><

Bon alors je vous ai déjà parlé de ce livre qui m’a poussé à me lancer dans le blogging : The Minimalist Business.

Ca a été mon déclencheur, j’en ai déjà parlé dans la page Commencez-ici, je n’y reviendrais donc pas davantage.

Donc ensuite je suis allé cherché du coté francophone, voir si on pouvait trouver des infos similaires. Eh bien c’est vraiment pauvre franchement…

Sauf depuis très récemment, grâce à deux e-books extrêmement intéressants :

Cliquez sur la couverture pour aller à la page de l'e-book

Le premier, Gagnez votre vie sur Internet. est écrit par un technomade qui s’appelle Jean et qui propose pour 25 € une méthode pas à pas pour trouver un business à faible concurrence, un produit original et de qualité à créer, et les moyens d’en retirer un maximum de bénéfices. Vous y découvrirez que l’on ne devrait pas créer un blog pour avoir un business, mais que votre business devrait se créer un blog pour promouvoir ses produits. En clair vous apprenez à mettre les boeufs avant la charrue. Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est l’approche totalement marketing, sans détour et sans fioritures de ce livre. On y parle de comment monter son business pour gagner de l’argent et ce n’est pas pour tout le monde. Personnellement ce livre m’a donné une excellente idée qu’il me faudra un petit moment (plus de 6 semaines à mon avis) pour mettre en place.

Bouton de droite et "Enregistrez la cible du lien sous..." pour télécharger l'e-book

Le second porte un titre encore plus ronflant : Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog

Son auteur est Olivier Roland, un autre des rares pro-blogueurs français a l’expertise conséquente. Cet e-book est GRATUIT ! Et on y retrouve beaucoup plus de détails et d’information que dans celui que je cite précédemment. Mais… il faut bien un mais… il se concentre uniquement sur le blogging et non pas sur une approche globale du marketing. En clair, il offre des outils et des informations très utiles, mais qui pourraient restreindre votre vision et votre potentiel business si vous en restez là. Etant donné qu’il est gratuit, vous avez la possibilité de le télécharger en cliquant sur l’image, et ensuite de l’offrir à qui vous voulez, sur votre blog, par e-mail, etc.

Le truc sympa avec cet e-book, si vous le téléchargez depuis mon site, c’est qu’il contient des liens auxquels je suis affilié. Donc même si ça vous intéresse pas forcément je vous invite à le prendre quand même et à le donner à tout le monde, vos amis, etc. Ca me rendra bien service et je vous ferais un gros bisou. 😀

Je considère ces deux ouvrages comme complémentaires pour quiconque serait sérieusement intéressé par l’opportunité de créer un business automatique.

Cliquez sur la couverture pour accéder à la fiche Amazon du livre et lire les critiques.

Et enfin, je ne peux pas clore ce billet sans parler d’un best-seller que j’ai récemment dévoré sur le sujet de la paresse intelligente : La (fameuse) semaine de 4 heures de Timothy Ferriss.

En résumé, ce livre (physique cette fois-ci) vous explique pourquoi et comment en faire moins pour vivre mieux. Malgré tout ce qu’on peut dire au sujet de Tim Ferriss, son égo démesuré, son marketing agressif, ses auto-promo hollywoodiennes, ses promesses irréalistes, etc. je dois avouer que ce livre est non seulement un régal à lire, mais également un sacré coup de fouet contre les idées reçues. Je ne suis pas sûr de pouvoir appliquer la moitié de ses conseils avant quelques années, mais la simple lecture de La semaine de 4 heures m’a donné une patate d’enfer et m’a grave réconcilié avec ma feignasse-attitude !

Comme je vous ai convaincu de devenir vous aussi des experts-feignasses, vous serez ravis d’apprendre qu’Olivier Roland (cité plus haut) nous a fait un bon petit résumé de l’ouvrage :

Ca vous permettra de vous faire une idée avant de vous procurer éventuellement le bouquin. 😉

Cliquez ici pour accéder à Insatisfaction Créatrice

Et si après ça vous n’êtes toujours pas profondément insatisfait par votre quotidien de citoyen moyen alors je vous urge d’aller prendre votre pilule rouge sur Insatisfaction Créatrice, le blog de mon ami Jean qui s’est mis en mission de vous sortir de la Matrice !

Ah, et je me répète : Excellente vie à tous ! 😀

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

22 Comments

  1. oulàààà une semaine de 4h??? c’est bien trop, je préfère les semaines de 2h que je faisais à une époque, pour plus de 2smic !
    4h…qu est ce qu’il faut pas entendre… et puis pourquoi pas demander aux gens de travailler 35 heures tant qu on y est?!

  2. « Car je considère qu’il faut être incroyablement discipliné pour passer des heures devant des séries téléchargées, sur Facebook ou sur des jeux vidéos. Parce que ça signifie alors que vous êtes totalement ok avec votre mode de vie, et que vous n’avez aucun souci à envisager vos prochaines années selon la même routine. Que la somme de discipline nécessaire au fait de se lever tous les matins à une heure inhumaine (avant 10h du mat pour moi) pour aller dans un endroit que vous détestez peut-être, y sacrifier 8 heures de votre vie et y gagner chaque fois un peu plus en stress, ne vous fait pas peur !

    Moi je dis bravo ! Je n’ai pas cette force.

    Moi je rêve de gagner des sous en mode automatique, de voyager de par le monde, jouer la capoeira, faire la fête et draguer au taquet. Si c’est pas la vie rêvée d’une feignasse ça ? Eh oui, je rêve de devenir Businessman Minimaliste »

    =>

    Fais-moi confiance, mets cet extrait quelque part dans ton prochain guide gratuit/manifeste/page à propos. C’est de l’or en barre à placarder sur tous les murs. Sinon pour rebondir sur le titre de ton article, je recommande aussi de procrastiner sur les tâches et dépenses INUTILES 🙂

    Yoann

  3. Dans le genre grosse-grosse feignasse, je suis au RDV ! Je te rejoins sur pas mal de choses concernant le business, notamment sur l’intérêt de générer des revenus passif (ou presque).

    J’ai acheté le guide de Jean de Webmarketing Junkie, et franchement je le trouve vraiment pertinent et excellent, j’ai d’ailleurs commencé la rédaction de mon guide sur la sous-traitance en me basant sur ses conseils…

    Pour ce qui est de la semaine de 4H, je me suis pris une bonne « baffe » (au sens positif) lorsque je l’ai découvert, même s’il faut prendre beaucoup de recul par rapport à ce qu’il dit ! (Voire mon article sur ce sujet).

    Yann

  4. Bonjour Damien

    M’interressant au minimalisme depuis quelques mois,je suis ravie d’avoir découvert ton blog ( il n’y a encore que peu de blogs francophones sur le sujet malheureusement).

    J’aime beaucoup le côté « pêchu » de tes articles et les photos ou tu te mets toi même en scéne ! 🙂

    Je suivrais donc ton blog avec beaucoup d’intérêt.
    Petite question :pourquoi attendre 6 mois avant de commencer ton défi ?

    A + Catia

    1. @Poupi : Si tu connais le secret d’une semaine de 2 heures pour 2 fois le SMIC je suis preneur !! Et nul doute que tu écrirais un nouveau bestseller avec !! Allez fais pas ton radin ! Dis-nous comment t’as fait ! 😀

      @Yoann Romano : Hehe ton enthousiasme fait chaud à voir, merci beaucoup. 🙂
      Je ne pense pas, pour l’instant, réutiliser ce que j’écris déjà à l’avenir. Je suis déjà dans un projet d’un cadeau à offrir à mes lecteurs, mais ça prendra quelques semaines, voir quelques mois, c’est pas plus mal, ça me laisse le temps de peaufiner encore mon style et écrire de manière toujours plus naturelle et spontanée. Je ne suis pas sûr de pouvoir te décrocher un rire à chaque article, mais j’espère que tu continueras à donner ton retour sur mes petits textes. 😉

      @Yann : Salut Yann ! La sous-traitance ça fait rêver en effet. Ca me rappelle l’externalisation de la vie de Tim Ferriss, l’assistanat ou le féodalisme moderne ! 😀
      Prendre du recul, c’est surtout voir comment appliquer concrètement ces conseils dans notre vie. Ce que Ferriss propose n’est évidemment pas toujours applicable immédiatement, mais ça a le mérite de nous faire remuer les méninges pour commencer à établir des stratégies… ce que je fais. :p

      @Catia95 : Bonjour Catia95 et bienvenue sur mon blog ! 🙂 Pour le style de mes articles j’essaie de rester le plus naturel possible, de me censurer le moins possible, le web est assez grand pour que l’on puisse s’autoriser à être soi-même non ? 😉
      Et en fait, je me suis peut-être mal expliqué, mais je n’attends pas 6 mois pour commencer mon défi… je me donne 6 mois pour le réussir. C’est à dire que j’ai déjà commencé, en mettant ma voiture en vente, en donnant des cadeaux sans en recevoir à Noël, en préparant une certaine forme de dématérialisation, en préparant la vente de pas mal de choses, etc. Je me donne 6 mois pour changer mes habitudes, passer de la voiture au vélo ne va pas être aussi évident que je me l’imaginais par exemple. Et donc ce blog c’est pour suivre le processus. 😉
      J’y arriverais peut-être bien avant 6 mois ceci dit, qui sait ? Mais j’aime prendre un peu de marge, pour être certain de réussir mon challenge perso.
      A bientôt !

  5. Superbe article !
    Je dois dire que je suis partagée entre 2 émotions à la lecture de cet article :
    – une grande fascination, car tu mets des mots sur des choses que je pressentais ou imaginais depuis quelques temps, c’est à dire qu’une vie  » normale  » telle que l’on vécu nos parents, boulot, dodo, maison, ect … n’est pas la seule alternative.
    Dès l’enfance, nous sommes formatés pour vivre cette vie socialement correcte, et d’autres alternatives ne sont jamais évoquées …;
    – une grande peur, la peur de l’inconnu, ou plutôt la peur de l’insécurité ? car une vie de patachon (comme l’est la mienne actuellement) et bien oui, c’est hyper sécurisant, savoir ce qu’on va faire demain, après demain, l’année prochaine, c’est rassurant ! (ben d’accord, c’est aussi mortellement ennuyeux mdr …)

  6. Ah ok j’avais pas compris çà comme çà merci pour tes précisions ! 🙂
    Eh bien je vais suivre tes démarches vers le minimalisme avec attention.

    Bon dimanche.

  7. Je fais partie de ceux qui de lèvent à des heures de fou (je ne le dit même pas, çà fout les ch’tons…) et j’ai un boulot pépère. C’est vrai que c’est pas toujours folichon mais en même temps, c’est cool. Çà ressemble même à de la paresse des fois 😉 c’est vrai qu’il faut être courageux pour faire ce que l’on veut, c’est pas toujours confortable, alors je dis que le meilleurs choix de vie, c’est celui qui nous correspond le mieux, il faut juste assumer. Merci pour les livres, je vais jeter un œil, qui sait, je vais peut-être commencer une nouvelle carrière 😉
    Longue vie à toi aussi !!!

  8. hello,
    je rebondis sur une notion qui m’interpelle dans tes post :
    la notion de richesse
    tu parles d’argent ?
    je pensais que tu parlais surtout de richesse immatérielle ( j’ai pensé ça suite à ton post sur les 100 choses)
    une première façon de ne pas s’endetter ou de ne pas dépenser , c’est de ne pas chercher à s’enrichir plus que nos besoins
    ( je sais pas si je suis très claire lol)
    ps: mon message ne répond pas au sujet de ton post en particulier, hein
    j’aime la paresse moi aussi 😉

    1. @Adeline : Eh bien une fois de plus, sans vouloir être flatteur, j’avoue qu’en lisant ton propre blog (http://811-menus-conseils.blogspot.com/) avec tes recettes végétaliennes tu remets également en question des habitudes établies ! Bien souvent je me suis dis que je devrais améliorer mon alimentation, gros point noir chez moi, mais je ne sais pas comment faire et ou commencer… et c’est presque de la « peur »… de l’inconnu ! lol
      Chacun à notre façon nous tentons de faire les choses autrement, de repousses les limites de ce qui est considéré comme normal ou traditionnel. Je suis persuadé que de nombreux lecteurs de nos blogs ont au fond d’eux ce désir d’aventure et d’expériences, c’est pour ça que j’aime bien ce support de blog, qui permet de créer des relations stimulantes entre des gens du monde entier. 🙂
      Concernant la peur de l’inconnu en particulier, je pense que le prochain article va te plaire… et te surprendre (enfin, moi ça m’a surpris !). lol

      @Lilipruneau : Tu résumes tout en disant qu’il faut trouver ce qui nous corresponds… et l’assumer ! Le problème est que nous n’apprenons pas à trouver ce qui nous correspond vraiment. Dès l’enfance on étouffe nos rêves et on nous impose des limites sur ce qui est normal, ce qui est possible, ce qui est raisonnable, etc. Apprendre à écouter son corps et son coeur pour réaliser ses rêves c’est toute une démarche ! Mais c’est la plus belle chose à faire aussi non ? 🙂

      @Teo : Heu de rien mec ! ^^ (tu me rafraichis la mémoire stp ? ) lol

      @Christelle : Je comprends ce que tu veux dire par « richesse immatérielle ». C’est ce que Tim Ferriss dans son livre « La Semaine de 4 Heures » appelle la Richesse Relative. Dépenser moins et augmenter son expérience de vie, entretenir son bien-être, ses relations, son aventure au quotidien. La Richesse Financière et la Richesse Relative ne vont pas l’un sans l’autre au final. Il est difficile d’aimer sa vie et apprécier sa Richesse Relative si on doit trouver chaque jour de quoi manger pour survivre. Il n’est pas incompatible d’augmenter simultanément ces deux formes de richesses, c’est après tout ce que je suis en train de faire en prenant le Raccourci Minimaliste ! 😉

  9.  » repousser les limites de ce qui est considéré comme normal « , oui, c’est tout à fait ça.
    Je suis contente que mon blog puisse être utile dans ce sens.
    J’ai hâte de voir ton prochain article alors !

  10. J’adore le titre de cet article. Hé oui, c’est encore en se fixant des objectifs très bas qu’on a le plus de chance de les remplir. L’autosatisfaction, le mal de notre époque.

    1. @Robert : Objectifs très bas, et augmenter peeeeeetit à petit la difficulté, l’important c’est de ne jamais s’ennuyer tout en ayant le sentiment de progresser. 🙂
      J’aime voir la vie comme un jeu vidéo de type RPG… on gagne toujours de l’XP du moment qu’on est actif, ça sert à rien de courir se manger la face contre un dragon trop puissant si on a pas réussi quelques petites quêtes auparavant. ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *