Pourquoi ne devriez-vous plus jamais hésiter à demander (et découvrez l’origine de Raccourci-Minimaliste)

“Quand on ne sait pas ce qu’on veut on se retrouve avec des tas de choses qu’on veut pas.” – Fight Club

C’est aussi vrai quand on croit savoir ce que l’on veut mais qu’on hésite à les affirmer.

Nous avons appris que vivre dans la frustration et taire nos rêves est la norme.

Demander, ce n’est pas “beau”, nous a-t’on dit.
Choisir, ce n’est pas “bien”, lorsque l’on nous tend un bol de confiseries.

Nous sommes adultes. Il est plus que temps de désapprendre ce qui se révèle bloquant dans notre évolution.

Reprenons contact avec notre force de désir, notre droit d’avoir des envies et de les exprimer fièrement.

(Crédit photo)

• Avez-vous peur du refus ?

En ce cas, vous partez déjà perdant.

Pire encore, si ce qu’en dira autrui vous importe tant que ça c’est que vous attendez d’eux qu’ils jugent vos désirs ! Vous espérez, sans trop y croire, une approbation, une autorisation à agir. Preuve que vous n’êtes pas certains de ce que vous voulez vraiment en définitive, ou des prix à payer pour y arriver.

Avez-vous pris le temps nécessaire pour en faire un gros brainstorming et de coucher vos rêves par écrit ? De pesez le pour et le contre de chacun de vos souhaits et objectifs ?

Vous pourriez peut-être réaliser qu’il vous est plus avantageux de ne pas réaliser vos désirs. Probablement pour ne pas heurter votre entourage, pour conserver votre train-train et vos amis.

Il vous serait pourtant tellement plus agréable de réclamer votre indépendance affective !

• Devenez imperméable à toute déception

Pour atteindre cet état de profonde assurance, un seul moyen : vous promettre de réussir quelque soit la réaction d’autrui.

Qui a besoin du regard d’un autre pour approuver ses rêves les disperse et les affaiblit.

Seul celui qui ose demander de l’aide sans en espérer quoique ce soit saura en tirer pleinement profit.

Gardez à l’esprit que personne ne vous doit rien, et que vous ne devez rien à personne. Et ce, peu importe vos présupposés “engagements” familiaux, amicaux ou professionnels.

Vous avez la première place dans votre vie. Commencez donc à vous autoriser à dire NON quand cela est nécessaire.

Apprenez à le faire avec tact mais fermeté.

Vous permettrez ainsi à autrui à en faire autant sans que cela vous blesse.

Vous contribuerez alors à VOTRE bien-être, et au développement de relations basées non plus sur l’interdépendance mais sur l’inter-indépendance.

• Le blog qui commença (et continuera) par la demande

C’était en 2010. Je venais de dissoudre deux sociétés secrètes dont j’étais le fondateur afin de passer à une étape supérieure : partager publiquement les idéaux et outils qui ont changé ma vie.

Le blogging commençait donc à m’attirer. Mais, débordé par la quantité d’informations que je souhaitais transmettre, il me fallait faire des choix, me concentrer sur ce que dont aurait vraiment besoin un hypothétique public.

J’ai donc sélectionné 20 amis sur lesquels il me semblait avoir eu un impact plus ou moins important dans nos chemins respectifs. Et je leur ai demandé quel était la perception qu’ils avaient de mes messages de vie.

Deux blogs naquirent de cette enquête. Et au bout de 6 mois je n’ai conservé que celui qui marchait le mieux en terme de trafic. Celui que vous lisez actuellement. 😉

C’est d’une demande qu’est né Raccourci Minimaliste, et c’est de demandes (par le biais de sondages notamment) qu’il continuera son chemin.

Nouvelle étape aujourd’hui :  je tente la monétisation à rebours !

> Découvrez ici ce que signifie cette monétisation à rebours

Encore plus culotté, j’affiche ouvertement ma Wishlist Amazon par exemple ! 😀

• Et si je ne reçois rien ?

Cela ne m’affectera pas le moins du monde. J’ai déjà tellement reçu !

J’ai un toit et de quoi manger chaque jour, un emploi pas désagréable et des amis formidables, alors que demander de plus ?

TOUT !

C’est parce que mon présent est ENFIN magnifique que je me prépare à un avenir meilleur. Par le fruit de mon travail d’abord. Par des demandes limpides et assurées en supplément.

Alors pourquoi n’essaieriez-vous pas vous aussi ?
Que voulez-VOUS recevoir ? Qu’oserez-vous demander tout en faisant le nécessaire pour vous l’offrir vous-même ?