Tout ou rien ? Bilan final de mon expérience de jeûne intermittent.

En début d’année j’annonçais mon nouveau défi de perdre mon excédent de poids en expérimentant le jeûne intermittent sous une forme appelée Fast-5.

Je m’étais spécifiquement donné jusqu’au 1er juin pour passer de 104 cm à 94 cm de tour de taille (ah ces poignées d’amour…).

 

Qu’en est-il ?

Au risque de vous décevoir, ce bilan sera le premier qui ne comportera pas de mesures précises

Je suis en vacances en France depuis mi-mai et, minimalisme oblige, n’ai pas emporté mon mètre à mesurer et je n’ai pas d’appareil photo non plus (mon vieux téléphone portable n’en comporte pas).

En comparant les photos du mois dernier avec ce que je peux apercevoir dans le miroir je remarque cependant peu de différences flagrantes. Il me semble même avoir pris un peu de poids.

Pour être 100% honnête il m’est arrivé de briser mon Fast-5 à 3 reprises durant mes vacances. La gastronomie française et ses commerces sont une tentation permanente pour qui traverse Paris à pied.

Bien que respectant mes fenêtres horaires d’alimentation de manière générale je profite pleinement des produits qui me sont inconnus ou hors de prix chez moi… de pains, de fromages, de vins… et même de Nutella (récemment légalisé en Nouvelle-Calédonie !).

Est-ce bien sérieux ?

Nous retrouvons ici la même problématique que le mois dernier.

Une amie à Montpellier me l’a clairement dit : est-ce bien cohérent de vouloir améliorer sa santé en pratiquant le jeûne tout en se nourrissant aussi mal ?

Techniquement non. L’idéal serait ET de suivre le Fast-5 ET d’améliorer ma nutrition. Il suffit d’étudier un minimum le sujet de l’alimentation (je vous recommande particulièrement le blog Dur A Avaler de mon ami Djé sur le sujet) pour réaliser à quel point les idées fausses sont nombreuses sur le sujet !

Les produits industriels, sucrés, céréaliers, laitiers sont à bannir au plus vite de notre assiette. Un changement radical s’impose !

Tout ou rien ?

Lorque l’on tombe enfin sur des informations pertinentes qui nous ouvrent les yeux, l’enthousiasme peut nous amener à vouloir tout changer tout de suite.

Et hop ! On va faire du sport tous les matins, passer du jour au lendemain de 4 à un repas par jour, manger strictement paléo et tant qu’a faire radicalement discipliner notre usage de l’internet en même temps que d’arrêter de fumer !

Moins d’une semaine plus tard il est clair que la plupart voir l’intégralité de ces initiatives se retrouveront réduites à néant…

Notre force mentale est limitée, c’est un fait. Changer sa vie se fait étape par étape, par une intégration continue…et plaisante !

N’adoptez donc pas la philosophie d’un tout ou rien binaire. Votre vie ne sera jamais parfaite ! D’incroyables défis vous attendront toujours, et ceci devrait vous exciter au lieu de vous décourager.

J’ai déjà en projet de nombreux nouveaux challenges, de Raccourcis Minimalistes à appliquer pour transformer ma vie. Mais j’irais pas à pas. En revenant de vacances je vous présenterais le futur sentier que je prendrais pour atteindre mon objectif de tour de taille (toujours d’actualité tant qu’il n’est pas réalisé !).

Je m’appelle Damien Casoni, je pratique le jeûne intermittent avec plaisir et des résultats positifs mais encore insatisfaisants et cette méthode est désormais une habitude bien ancrée que je continuerais probablement à vie.

Et toi ? A quoi tu joues ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

33 Comments

  1. J’aime bien ce bilan!
    Il montre bien l’avancé du questionnement.

    Quand au fait de mal manger, j’estime qu’il est plus important de bien manger et à sa fin plutôt que de se gaver de saloperie en permanence.
    En gros une alimentation équilibrée résout la plupart des problèmes.
    Bon, j’avoue avoir encore du mal à ne pas manger n’importe quoi, en particulier le soir (le midi, avec la cantine, je suis vite calmé sur mes envies…).
    Au final, malgré le fait que je suis souvent que je n’ai pas le courage de faire du sport, je ne prend pas de poids.

    Il est vrai que faire du sport serait fortement conseillé, ça permettrai de renforcer mes genoux et mes cervicales (mes 2 points fragiles).

    Par contre, un détail : attention au régime paléo.
    Il me parait particulièrement déséquilibré.
    On copie un régime, d’une époque où les individus étaient déjà vieux à 25 ans. Donc je ne serai pas trop partant.
    Ensuite, ce régime semble être proche de l’hyper-protéinique. Quand on sait que la viande a la sale manie de favoriser les cancers de l’estomac….

    En plus, les céréales ne sont pas que du sucres.
    Les céréales complètes contiennent de 8 à 15% de protéine (selon le type de céréales), contre 15 à 20 pour la viande.
    Pour comparaison, les oléagineux contiennent généralement 15 à 25% de protéine…
    J’avais à un moment un tableau résumant cela, mais je le retrouve plus.
    Il y avait eut un sujet dans le livre biocontact sur les céréales. (www.mon-naturopathe.com/wp-content/uploads/2011/10/tableau-céréales-bio-contact-oct-20111.pdf)
    D’ailleurs je conseillerai également le sujet sur le sucre, qui est très instructif sur la différence entre sucre raffiné, et sucre non raffinés.

    1. Une fois de plus merci à toi Gunday pour ce commentaire qui enrichi particulièrement le sujet.
      Peut-être ferais-je un jour une expérience sur l’alimentation paléolithique cependant (même si c’est très onéreux à faire en Nouvelle-Calédonie…), si cela ne me convient pas ou est trop déséquilibré je le constaterais de moi-même.
      Mais ce n’est pas à l’ordre du jour encore, nous verrons.

      PS : quelques squats chaque matin ça te ferait pas de mal, et si t’es un homme (je n’en sais rien), ça renforce la production de testostérone. 😉

  2. je me suis fait la même réflexion que toi, Damien, quand j’ai réalisé combien ma consommation de sucrerie avait augmenté alors que j’avais opté pour une alimentation végétarienne il y a quelques mois. N’ayant pas un gout prononcé pour la viande, je ne me prive pas. Cependant, il semble évidemment que mon corps ou mon cerveau réagit comme s’il y a un manque (je fais attention à mes apports en protéines entre autres). Du coup, j’ai essayé de réfléchir à mes motivations quant à ce nouveau type d’ alimentation qui n’étaient pas très claires et je me suis permise de manger un peu de viande. J’ai pu me rendre compte que je n’y prenais que peu de plaisir, donc que je pouvais m’en passer sans générer de la frustration. Depuis, je me jette beaucoup moins sur le chocolat ou les biscuits.
    J’ai eu l’impression qu’il fallait que ma tête et mon corps soient davantage en accord pour pouvoir poursuivre ces nouvelles habitudes.
    A bientôt!

    1. Salut Ninne. Je la trouve très intéressante ton expérience qui t’a permis de trouver ton harmonie interne. Peu osent essayer eux-même de nouvelles choses pour se connaître soi-même, tu l’as fait et je trouve ça respectable et admirable au plus haut point. Bravo à toi et bonne continuation, c’est très inspirant, merci ! 🙂

  3. ben moi je fais les choses d’une autre façon. Je me suis organisé un planning par semaine, ce que je vais me faire à manger et les jours où je vais faire sport. Et s’il y a des aléa, je les notes sur le calendrier et j’avise pour le reste de la semaine.
    Je mange au moins une fois dans la journée, je participe à des cours collectifs dans une salle de sport au moins 3 fois par semaine, et je fais mes plats (dans la mesure du possible) pour manger. J’ai remarqué que de me fier à ce calendrier me permet de ne pas reflechir sur ce que je pourrais manger tous les jours dans la semaine et ainsi ne pas être influencé par des plats à acheter.
    Je crois que chacun à un métabolisme particulier et chacun doit faire en fonction de son corps, de ces besoins et de ces envies.
    Pour ma part je compte toujours « dessiner » mon corps!! (pitié que j’y arrive) mais ça va être plus long que je le pensais et surement pas facile tous les jours!

    1. Eh bien ! Armé comme tu l’es je ne doute pas de ta réussite Akenarth !
      Se préparer comme tu le fais est bien plus intelligent, et efficace, que de « faire comme on le sent », ou « bah on verra ».
      Comptes-tu bloguer tes résultats pour te motiver toi et autrui ? Ca pourrait être cool non ? 🙂

  4. Bonsoir,
    je suis une jeune femme de 25 ans à la recherche également de son équilibre et je suis tombée par hasard sur votre article que je trouve fort intéressant ! Je commence pour ma part un jeûne de 7 jours, c’est la première fois que je tente l’experience! au départ, je voulais le faire dans le seul but de perdre quelques kilos superflus, mais en parcourant la toile durant plusieurs jours, j’ai alors trouvé le sujet passionnant !
    Jeuner pour se défaire de ses habitudes alimentaires, pour s’éloigner de ce sentiment de dépendance à la nourriture et lutter contre ces compulsions au grignotage !
    Jeuner aussi, pour être fière de soi, se dire que tout se joue dans la tête !
    Au début inquiète, j’ai maintenant hate d’être à lundi pour commencer cette experience, curieuse de ressentir cette legereté, cette clarté d’esprit et ce bien-être qu’évoquent les jeuneurs. Je reviendrai vous faire part de mes impressions à la suite de mon jeune si cela vous intéresse.
    Ce fut en tout cas un plaisir enrichissant pour moi de vous lire, et de lire les réactions diverses des passants..
    Peut être à bientôt !
    L

    1. Bonjour L et merci pour ton commentaire. Autant le rappeler une fois de plus : je ne suis ni nutritionniste, ni médecin… je ne fais que présenter mon expérience pour remettre certaines choses en questions, et en effet, encourager autrui à s’interroger, pas forcément suivre mon exemple.

      Je dis cela parce qu’un jeûne de 7 jours, de but en blanc, ça me paraît un peu dur. Pour ma part je recommande des jeûnes courts, sans dangers (et même très bon pour la santé), au-delà de 3 jours de jeûne d’affilé on entre dans un autre domaine… J’espère vraiment que tu as l’appui d’un médecin pour cette aventure et que tu ne feras rien d’inconsidéré… sincèrement.

  5. awa! je ne compte pas blogué mes résultats! Je garde les résultats pour moi, je suis vraiment motivé cette fois, je le fait pour moi tout seul. Je peux quand même te dire que je me prend en photo et je me pèse toutes les 3 semaines pour vérifier l’avancé de mon travail (1ère 3 semaines… même poids et physique pour l’instant… fichtre) Et d’après ce que j’ai pu trouvé sur le net, je verrai vraiment une différence au bout de 3 mois, donc j’ai noté que le 2 septembre sonnera la fin de mon ancien physique normalement. C’est dur mais j’arrive de mieux en mieux a faire les cours collectif, seul l’alimentation pinaille à cause des aléas de la vie (repas famille, annifs, sorties, alcool…) mais bon j’essaye de gérer au mieux avec mon calendrier. On verra le résultat dans 3 mois!! voiloux!

  6. Bonjour Damien,
    Je constate que ce bilan est plutôt mitigé, le principal intérêt pour moi est d’avoir expérimenté une autre façon de s’alimenter. Mais est-ce la bonne, et pour qui? En ce qui me concerne, j’ai arrêté au bout de deux mois parce que j’ai trouvé trop difficile de manger à un moment différent et donc seule. Ce qui m’a démontré encore plus le côté convivial du repas, le moment de partage, et c’est de loin le plus important. Côté poids rien n’a changé, je n’ai pas pris de mesures, mais les vêtements en font office sans l’ombre d’un doute. Bref, l’emballement du début a fait long feu… Pas grave, de toute façon je préfère privilégier la qualité, et je suis en guerre contre le sucre, ah le sucre!
    Le travail est sans fin.

    1. Bonjour Françoise. Merci pour ton retour d’expérience, nous avons partagé une aventure assez singulière et chacun sait maintenant en quoi cela lui convient ou non. 🙂
      Pour ma part je ne trouve pas le bilan si mitigé que ça : ma silhouette s’est affinée et je fais des économies en alimentation, tout en sachant que j’investis aussi de cette façon sur ma santé à long terme.
      Mon prochain défi (bientôt bientôt) t’intéressera certainement car il cible notre ennemi commun : le sucre ! ;D

  7. Salut,
    je vois que cette expérience de jeûne intermittent a finalement été menée à bien! Bravo!
    Pour ma part, j’ai supprimé viande et poisson de mon alimentation depuis plusieurs mois. Et contre toute attente, cela a changé ma vision de l’alimentation en général (et notamment notre apport en sucres et en produits industriels, « vérités » ou illusions sur la diététique…), mais aussi mes relations avec mon entourage. Devenir végétarien ne laisse pas indifférent, et défendre ce mode d’alimentation face aux autres c’est aborder, à chaque fois des visions différentes (voire antagonistes) au niveau éthique, moral, diététique, médical, et politique…
    j’attends avec curiosité ton prochain défi… sucré!

    1. Ce qui est intéressant dans ta démarche, comme dans toute démarche un peu « marginale », c’est qu’elle t’oblige à développer ton esprit critique et ta force de caractère (ne pas rentrer dans le troupeau).
      Un investissement qui ne peut que porter de bons fruits sur le long terme. 😉

  8. Bonjour Damien,

    Je viens de prendre connaissance de ton mini ebook « 8 conseils pour bien commencer l’intermittent Fasting ».

    J’ai grandement apprécié ton style très clair, une mise en page originale et bien sûr, le format « paysage » qui favorise la lecture à l’écran, format que la plupart des grands gourous du marketing n’ont pas encore su adopter.

    Bien sûr, le Fast-5 me passionne, comme je l’ai déjà mentionné dans les commentaires.

    Après une période de plusieurs mois où j’ai dû accompagner une de mes proches pendant son hospitalisation, je peux maintenant reprendre un rythme de vie plus sain.

    J’ai repris le Fast-5 depuis le début et je peux maintenant me rendre jusqu’à 14 :30 ou 15 :00 avant de manger. Parfois, je ne mange plus après 20 :00 ou bien, je prends tout simplement une c. à soupe de beurre d’amande avec un jus de légumes pour éviter que la faim me réveille pendant la nuit.

    Et tu as bien raison, en reprenant le chemin du Fast-5 j’ai éliminé plein de trucs achetés inutilement sous l’effet du stress. J’ai entrepris un ménage en profondeur de mon appartement.

    En espérant que l’effet se fera sentir bientôt dans mes pantalons redevenus trop serrés sous l’effet du petit copain « Cortisol » et de l’omniprésente insomnie.

    Encore une fois, merci pour ce petit bijou d’ebook et je peux t’assurer que même si je commente rarement sur ton blog, je lis tous tes articles avec beaucoup d’intérêt.

    Amicalement,
    MarieBo

    1. Bonjour MarieBo, merci beaucoup pour ce commentaire au sujet de mon document. Ca me touche beaucoup et ça me donne un bon retour qui me servira pour mes prochaines réalisations. 🙂

      Content d’apprendre que tu as pu retrouver un rythme de vie plus paisible (et j’espère que ton amie va bien aussi !).

      Bravo pour avoir repris le Fast-5, et également pour avoir pris le raccourci du désencombrement. 😉
      Je te souhaite beaucoup de succès… Ne t’affame pas… Sois patiente…

      Et tiens-nous au courant de tes progrès ici même si tu le veux bien !

      A très bientôt ! 🙂

  9. Bonjour Damien,
    Je prends un moment pour te donner mes impressions sur ton ebook concernant le fast 5.
    J’ai apprécié également son format qui facilite la lecture, d’autant que j’ai un mini pc .
    J’ai également apprécié sa clarté et ses  » mots clés « . Les conseils que tu donnes sont judicieux et cet ebook m’a motivé à me remettre dans le bain;
    Je suis heureuse de retrouver cette sensation de liberté et de plaisir en mangeant.
    MERCI donc !

  10. Bonjour,
    J’ai apprécié lire tes « aventures » et me prépare à commencer l’intermittent fasting.
    J’espère que j’aurais de beaux résultats d’ici le 1/06/2013 !
    Bon courage à toi !

  11. Salut 🙂
    J’avoue que je n’ai pas encore tout bien lu et je n’ai pas le temps là tout de suite. Je m’informerais mieux la semaine prochaine…
    Mais je commence demain 🙂
    Pas direct un fast five comme une tarée un peu débile, mais je vais alléger beaucoup, zapper les repas inutiles.
    J’aimerais aller mieux. C’est mon objectif principal. Et puis mincir aussi. Je supporte mal cette enveloppe qui m’entoure et qui témoigne d’un passé douloureux. J’aimerais prendre mon mal en face. Ne plus esquiver à coups de repas artificiels.
    Voilà, j’ai trouvé ton site en farfouillant sur internet. Je m’intéresse au jeûne, je lis actuellement le bouquin de Sophie Lacoste sur le sujet.
    Bref bref… mon timing est short ce soir. Je donnerais des nouvelles de mes changements de comportement alimentaire. Je suis un peu seule face à ce problème que j’ai, de troubles… J’espère que ce jeûne original est une solution. J’aurais aimé partir et jeûner deux semaines, mais mes études me restreignent beaucoup…
    Bonne soirée!

    1. Salut Ellona, merci pour ton commentaire.
      2 semaines ça me semble tout de même radical. En revanche, sache qu’il est plus facile de ne pas manger du tout que de manger peu, que de vouloir « alléger » ses repas.
      Peut-être peux-tu commencer par essayer de sauter le repas du matin, ou du soir, en fonction de ce qui t’arrange le mieux et de t’adapter, en douceur toujours, à partir de là.
      N’hésite pas à revenir partager ton expérience, tu recevras de l’aide ici. 🙂
      Bonne continuation !

  12. Bonjour, je rejoins à 200% ton amie de Montpellier, je t’écris du sud de la France également.
    Tu prones la volonté, le désir de reprendre le contrôle de soi, les objectifs…et pourtant tu ne t’en donnes pas les (bons) moyens.
    Le JI c’est le déclenchement mais ça ne sert à rien si tu le gaches pendant ta fenêtre…
    J’ai vu tes photos et effectivement, il y a un plateau depuis les derniers mois.
    Comme tu l’as dit, il n’y a pas de recette miracle, on ne peut pas manger n’importe quoi si on veut atteindre son poids et sa santé optimals.
    Je pense que l’air de rien, tu es encore emprisonné dans tes addictions, je pense au pain et au fromage.
    Je me permets de t’écrire car j’ai réussi à dépasser ce stade et en tant qu’ancienne fumeuse également, je peux certifier qu’une fois qu’on est sevré, l’addiction est de l’histoire ancienne. En gros, tout est possible et oui, on peut se passer de tout, même du pain.

    Le seul régime efficace est un régime équilibré avec des aliments sains donc paléo, très proche du régime cétogène d’ailleurs.
    Ne jamais croire qu’il existe un régime qui permette de manger n’importe quoi en n’importe quelle quantité.

    Sans entrer dans les restrictions, on doit quand même rester raisonnable en tout et si on y va progressivement, on n’en souffre pas.

    Je te propose donc un livre magique qui va te permettre de comprendre tes erreurs et te donner quelques clés scientifiques. Ce livre est tellement bien écrit qu’il en est une grande source de motivation :

    « Fat, pourquoi on grossit » de Gary Taubes.

    Les explications scientifiques et l’application du régime paléo, c’est ce qu’il te faut pour dépasser ton plateau, tout comme le JI m’a donné un coup de boost après avoir appris à maitriser ce régime.

    Je pense que le JI et le régime low carb ou paléo ou cétogène, comme tu veux, sont indissociables. Notre ennemi c’est l’insuline, c’est elle la coupable. A chacun de tes écarts, tu perds une bataille contre elle, donc il faut que tu choisisses mieux tes « aliments plaisir »…

    Amicalement

    1. Bonjour Mag,

      Je suis ravi par ton commentaire pertinent et motivant.
      Cela fait plusieurs mois que je suis une alimentation « low-carb » limite cétogène et en effet, avec une pratique assidue de l’exercice physique les résultats sont là. Je n’ai pas fait de mises à jours ni de nouvelles photos mais il va falloir que j’y pense ! Le plateau est dépassé depuis un bon moment. 🙂

      Je ne mange donc plus de céréales (fini le pain depuis plusieurs mois ! 🙂 ) mais je consomme encore pas mal de fromages (hi-fat/low-carb), j’apprends depuis quelques semaines à ralentir aussi sur leur consommation car ils sont très caloriques.

      Je suis donc agréablement surpris par ton commentaire et je ne doute pas que tu aies vu toi aussi de beaux changements dans ton niveau d’énergie et ta santé en général. 🙂

      Bonne continuation à toi et j’espère que tu continueras à participer à mon blog de temps en temps (quand je m’y mettrais moi aussi ^^ ).

      A bientôt !

  13. ah génial !!! j’ai voulu poster un message un peu vif pour te donner un coup de pouce supplémentaire, je suis vraiment ravie que tu aies réussi ton sevrage du pain, c’est une énorme victoire ! (c’est probablement un des aliments les plus difficiles à supprimer, à mon avis)

    Tu as du grimper tes dernières marches bien plus facilement alors, à l’occasion, tu devrais refaire des photos pour terminer ton évolution, c’est vraiment hyper motivant pour les lecteurs ! 🙂

    Pour les fromages, je comprends ta gourmandise, je la partage. Il m’arrive de m’enfiler un pot entier de ricotta ou de brousse, mais j’ai du stopper provisoirement car ça freinait ma progression.
    Je me permets de mettre un bémol : les produits laitiers sont les seuls aliments qui possèdent un index glycémique faible MAIS un index insulinique très élevé. En gros, malgré la présence de sucres très réduite, ils contiennent une protéine qui déclenche un pic d’insuline, et dans le régime cétogène, on veut éviter ce pic, sinon on stocke au lieu de bruler !
    Une règle pour limiter les dégats est de noyer cet aliment dans une grande quantité d’aliments à index insulinique très faible (fruits, légumes, protéines animales autres que produits laitiers)

    L’index insulinique est un concept très récent, malheureusement on ne trouve pas encore beaucoup de travaux dessus, tout comme la fameuse protéine du petit lait qui est responsable de cet effet.
    A priori, le lait et les fromages au lactosérum sont les + à éviter alors que les fromages à pate dure, la crème ou le beurre ont un effet moins prononcé.
    Je cherche toujours de nouvelles informations sur le sujet.
    Au-delà de l’aspect régime, il y a l’aspect santé, lire pour cela « lait, mensonges et propagande » de Thierry Souccar, les produits laitiers doivent rester une gourmandise occasionnelle (mais qu’est-ce que c’est dur, je te l’accorde !!!)

    Ravie de tes dernières nouvelles en tous cas, ça mériterait un petit article de mise à jour… 😉

    1. Si tu cherches plus d’information, ou si tu veux te tenir informé des dernières recherches en la matière et participer à une communauté virtuelle axée autour de l’alimentation cétogène, sache que j’ai tout appris sur Reddit : http://www.reddit.com/r/keto

      Merci beaucoup pour toutes les références et informations que tu partages… mes amis ont du mal à me croire quand je leur dit que je mincis en « m’empiffrant » de chou-fleurs à la carbonara. 😉

      Merci pour la motivation également… je ferais donc une mise à jour prochainement avec une mention sur l’alimentation low-carb/hi-fat évidemment. 🙂

  14. aie, dommage c’est en anglais.
    J’ai de bonnes bases mais pas suffisamment pour être réellement bilingue et capter toutes les subtilités du texte.
    Pareil pour le forum du fast5…
    Je vais tenter de faire un effort pour comprendre quelques infos…

    Je cuisine au lait de coco pour remplacer la crème. La graisse de coco a une composition en acides gras à chaine moyenne très interessante et permet d’éviter certains résidus de la crème dus aux techniques d’élevage (hormone de croissance, résidus de pesticides, antibiotiques). Le lait de coco s’épaissit à la cuisson et en plus, il donne un petit gout original. Je te conseille de tester pour ta carbonara ! 🙂

    1. J’utilise aussi le lait de coco pour mes carbonaras, ainsi que pour faire des « crèmes glacées » low-carb avec un peu de poudre protéinée de whey « sucré » à la Stévia par exemple, un régal. 🙂
      Bref j’adore le lait de coco mais il est TRES calorique, alors là aussi j’apprends à ne pas abuser. 🙂

  15. Salut Damien !

    Je viens de tomber sur tes articles en faisant des recherches sur le jeûne intermittent, et j’ai adoré tes posts !
    J’ai commencé une diète cétogène il y a environ 3 semaines, et ça fonctionne déjà bien, mais j’ai voulu optimiser les résultats en combinant avec l’IF. Je trouve ça génial le fait de sentir son estomac bien vide, j’ai l’impression de me purifier complètement.
    Je suis une fille super gourmande d’habitude et j’adore les sucreries, et tout ça m’a déjà appris à avoir une maîtrise de moi comme je n’en avais encore jamais eue. Je me sens tellement mieux ! 😀

    Et lire tes articles m’a réellement motivée à continuer !
    Franchement tu devrais poster un nouvel article avec ta progression car apparemment tu ne l’as pas fait depuis un petit moment ! Je suis curieuse de voir où tu en es à présent !

    Encore merci 😉

    Fidji

    1. Avec une alimentation cétogène + l’IF ça dépote, c’est comme ça que j’ai moi aussi bien perdu ces derniers mois !

      En effet je manque de mises à jour !! On me demande aussi souvent si je vis encore avec moins de 100 objets…

      Il va falloir que j’y pense !

      Bonne continuation à toi ! 🙂

  16. Salut

    intéressant tout ces retours!

    Je veux aussi me lancer dans l’IF après avoir découvert ce site
    http://www.fasting.fr/2012/08/cest-quoi-le-fasting/

    Mais je sais pas si c’est une arnaque ou quoi (propos, livre, paiement etc) …

    Par ailleurs, je me demandais si manger 8H de façon équilibrée en jeunant 16h était vraiment une bonne manière de perdre du poids??

    Je veux dire par la que si je pratiquais une activité physique régulière (par exemple 3H de jogging/jour) en ayant une alimentation très équilibrée, j’obtiendrai des résultats similaires non? qu’en pensez vous?

    1. Bonjour Louka,

      L’exercice physique n’est pas suffisant en soi pour perdre du poids (mais reste très important néanmoins d’un point de vue de santé global !).
      Je t’assure que le jeûne intermittent est prouvé par de nombreuses études (et expériences personnelles) comme étant bon pour la santé (à court, moyen et long terme), même (et surtout) pour les sportifs.
      N’hésite pas à parcourir le reste de mes articles tu y trouveras des références intéressantes qui répondront à tes questions. 🙂
      En t’inscrivant à mes Lettres Privées mensuelles gratuites tu recevras aussi mon petit guide pour commencer le fasting facilement.
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *