Se passer de Facebook (entre autre) et reprendre en main son attention

Résumé : J’expérimente une diète d’information qui me permet de retrouver le goût de créer.

En acquérant l’habitude d’habiter mon corps (grâce à la pratique régulière de la méditation), il m’est apparu que je perdais une somme de vie considérable sur Facebook.

Ce qui fait notre force, en tant qu’êtres humains, en tant qu’êtres magiques, c’est l’incommensurable pouvoir de notre attention sur nous même, et notre réalité.

C’est avec une attention soutenue que les véritables acteurs du monde ont pu accomplir les plus belles choses, et, il faut le reconnaître, les plus horribles aussi. Le fait est une minorité créée quelque chose tandis qu’une majorité garde gueules et yeux ouverts dans un état constant de consommation anesthésiante.

L’opium du techno-peuple

Il est nécessaire, et parfois inspirant, de se plonger sans retenue dans la fantaisie absolue par le biais de l’Art.

Mais ingurgiter de l’imaginaire sans jamais en provoquer nous-même finit par résulter en un déséquilibre profond.

Amasser toujours plus de rêves, toujours plus de formes mentales, sans les orienter vers l’action, c’est appeler une forme d’obésité psychique dont est victime la plupart de nos contemporains.

Une paresse magique qui paralyse notre potentiel. Et nous en venons à chercher à satisfaire notre soif de mystère en surfant inlassablement en quête d’humour… à télécharger des séries TV fantastiques… en se plongeant sans mesure dans des réalités virtuelles (malheureusement) bien incomplètes… en chattant tout au long de la soirée avec des âmes tout aussi solitaires sur Facebook et autres réseaux sociaux.

Le Rappel de la Rage

C’est une sérieuse prise de conscience qui m’a frappé en réalisant que je passais mes soirées sur Internet suffoqué par le poison insidieux de l’espoir. L’espoir de trouver quelque chose à partager, un sujet à débattre, une photo ou m’évader, voire dans les cas de solitude sexuelle un substitut d’expérience charnelle par le biais d’une vidéo dans laquelle me perdre…

Mais la Rage nous rattrappe toujours.

J’ai choisi de VIVRE éternellement. Cette décision est gravée dans ma chair même sous la forme d’un tatouage. Elle est arborée fièrement chaque seconde de mon existence en portant mon bracelet et mon médaillon cryonique.

Quand un choix aussi fort est ancré si profondément en soi il ne peut qu’influencer nos choix, nos actes et notre énergie au quotidien.

Chaque soirée perdue sur Facebook à ATTENDRE, attendre que se passe quelque chose d’intéressant, finissait par devenir une insulte à mon pouvoir d’attention.

La vie n’attends pas.

J’ai soif de connexions authentiques. Pas d’échanges textuels (parfois pourtant très enrichissants).

J’ai soif de créer de la Beauté et de l’Utilité. Pas de consommer sans frein des imaginaires qui ne nourrissent pas ma réalité physique.

A la diète informatique

Première étape : ne plus se donner de choix.

J’ai désactivé mon compte Facebook. Je pensais faire une pause d’une semaine ou deux, mais les bienfaits ressentis me laissent présager que je prolongerais probablement davantage l’expérience.

J’ai également bloqué Reddit dont je suis grand adepte. Son flux constant de contenu provoquant, souvent intelligent (tout dépend des inscriptions aux subreddits), n’a résulté qu’en une accumulation d’articles à lire dont la pile ne cesse de croître. Et jamais je ne prends le temps d’en étudier le contenu avec attention.

En contre-partie je passe beaucoup plus de temps sur Twitter, et il me faudra aussi prochainement apprendre à en modérer l’usage.

Le résultat de cette expérience de régime numérique ?

Je me remets à écrire, à gribouiller, à méditer, à danser… à vivre davantage dans le monde physique.

Et vous ? Vous sentez-vous maître de votre attention ? De votre imaginaire et de votre potentiel de création ? 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

33 Comments

  1. Bonjour Damien,

    pour ma part, je ne suis pas sur Facebook et je ne l’ai jamais été. J’avoue avoir déjà profité du compte de mon entourage pour assouvir un peu ma curiosité.

    Je n’ai pas de compte et je ne m’en porte pas plus mal. Je n’ai jamais voulu en ouvrir car je me connais… je ne deviens vite accroc. Je suis déjà accroc à mes mails, à mes flux RSS, … Un point sur lequel je dois encore beaucoup travailler est d’arrêter de lire les news à tout moment. Je ne sais pas pourquoi je fais ça… Une mauvaise habitude sans doute!

    Je passe parfois pour un extraterrestre auprès des gens… être hors de la norme est parfois dur à porter.

    Bonne continuation 🙂

  2. Bonjour Damien

    J’ai un compte Facebook et je ne m’en sers pratiquement que pour le Chat, pour éviter de téléphoner!! Cela m’a permis également de renouer avec des anciens amis de métropole, perdus de vue, et de trouver quelques liens intéressants les rares fois où j’ai parcouru les fils. Ma page n’est pas fournie, je ne mets que des choses au compte-gouttes car je me méfie de ce que les gens pourraient en faire, et puis surtout parce que ca ne m’intéresse pas en fait, d’étaler ma vie ainsi. Non moi ce que j’ai relevé dans ton article, c’est plutôt « à télécharger des séries TV fantastiques », oui là c’est moi ! Comme cela a fait « Tilt », je vais me pencher plus sur ce point. Merci encore pour cet article qui interpelle !!!
    Josye

    1. Se plonger dans le fantastique est, je pense, une nécessité. D’après certaines écoles cognitives modernes il nous est nécessaire d’employer et de parfois laisser libre cours à notre imagination pour exploiter pleinement nos capacités rationnelles.
      Le problème vient lorsque nous ne faisons que consommer, sans jamais interagir ni créer nous-même.
      Je pense que je vais babiller sur le sujet sur mon Tumblr tiens. 🙂

  3. Bonjour Damien,
    Tu as mis dans ces mots tout mon ressenti de ces derniers jours …
    l’obésité psychique, oui c’est bien cela !!
    j’ai desactivé mon comte facebook il y a quinze jours environ, mais je sens qu’il me faut passer au cran supérieur !
    Merci pour ton article 🙂

      1. je pense que ça va être de limiter drastiquement mon temps passé sur le net … je peux y passer des heures parfois dans la journée …pour rien ! et effectivement, je constate un réel problème ensuite pour fixer mon attention sur la réalité qui m’entoure.
        Peut-être que l’idéal pour moi serait de garder uniquement ma messagerie.

        1. Ca pourrait être une bonne idée de ne garder qu’un minimum d’outils pendant une période donnée. Puis tenter de réincorporer les autres petit à petit avec plus de maîtrise.
          Limiter son temps passé sur internet est un authentique acte minimaliste. Une véritable rencontre avec le Vide.
          Bonne exploration à toi Adeline. 🙂

          1. Et bien j’ai décidé de tenter l’expérience à partir d’aujourd’hui : 15 mn par jour d’ordinateur, le matin, pour consulter mes messages 🙂
            J’ai d’ailleurs installé, suite à la lecture d’un de tes articles dans ton grimoire, un message automatique pour indiquer que je ne consultais ma messagerie uniquement le matin ; une façon pour moi de m’auto discipliner !
            Si dans me messages il y a un lien vers une vidéo ou un article qui pourrait m’intéresser, je le mettrai de côté pour le lire/regarder le week-end, histoire de repousser et peut-être finalement éviter la  » consommation « 

            1. Bravo Adeline ! Pour mettre de coté du contenu intéressant j’utilise http://www.getpocket.com.
              Cependant il devient très facile aussi de stocker dans sa Pocket un tas d’articles qu’on ne lit jamais…
              J’ai du désactiver l’extension Pocket du coup pour m’obliger à vider mon stock, petit à petit.
              Eh oui, le désencombrement est aussi numérique !
              Bonne continuation à toi. Je suis surtout curieux de savoir si tu ressens des envies soudaines de checker tes e-mails aux heures « non-autorisées ». Si tu ressens un manque quelconque à l’addiction numérique.

            2. bonjour, premier jour hier, et bien oui, je peux te dire que j’ai ressenti un manque, une envie irrépressible de checker mes emails dans l’après midi … 🙂
              pour les articles qui m’intéresse, j’avais déjà opéré une selection en me désabonnant de plein de blogs ; j’ai gardé ceux qui m’intéressent le plus et suis notifiée … sur ma boite mail ; mais tu vois, j’en ai encore zappé un ce matin … ah oui, le désenconbrement numérique, ça me parle !!

            3. Je te rassure je ressens moi aussi ce manque (davantage pour Reddit que pour Facebook d’ailleurs).
              Il n’y a pas de raison pour que ça ne passe pas avec le temps.
              Bon courage ! 🙂

  4. Ben c’est une bonne chose à mon avis. Trop dépendant d’être assis sur une chaise à regarder un écran sans rien faire de constructif à long therme, ben c’est pas bien XD. Mais après c’est une étape qui servira d’experience pour plus tard!

    1. Tout est question de maîtrise au final bien sûr.
      Chacun doit trouver SON équilibre et SON moyen de regagner pouvoir sur son Attention.
      Par la modération, ou la renonciation totale.

  5. Salut Damien,
    Bonne initiative pour FACEBOOK
    Moi j’ai fait pareil définitivement depuis presque un an et la on se rappelle que les sms et les mails sont la aussi!
    Ah et FOLLOW pour ton TUMBLR!
    davechapka 🙂

    PS : ton tattoo c’est quoi?

    1. Salut David, ça fait un an que tu n’utilises plus Facebook ?
      Pas de souci pour ne pas louper les évènements entre amis ?
      Je publirais une photo de mon tatouage sur mon Tumblr prochainement. 😉

      1. Hello Damien,

        Non pas de soucis pour les évènements de mes amis, car je me suis rendu compte de qui étaient mes vrais amis…Les faux me disaient  »ben tu as plus facebook donc on t’appelle pas » et les vrais ont compris mon choix et m’appellent ou m’envoient des sms (à l’ancienne)…Tout ça pour dire que les faux je ne les cotoie plus. Ma vie est mieux ainsi 🙂
        Cool pour le tattoo, étant un pro transhumaniste-minimaliste-evolutionniste je ne peux que te dire : bravo l’ami, tes convictions tu les as dans la peau 😀

        1. Le minimalisme social, un gain de qualité certain. 🙂

          Il semblerait que nous partageons des valeurs similaires. 😉
          As-tu lu mon article sur la cryonie ? Qu’en penses-tu ?

          A coté de ça il est intéressant de constater que beaucoup de pro-techno/transhumanistes ont une approche plus mesurée, plus consciente, de l’utilisation d’internet que la plupart de nos contemporains anti-évolution.

          1. Minimalisme social = qualité pas quantité 🙂
            Oui j’avais lu ton article sur la cryonie (article bien foutu !) parce que c’est quelque chose qui m’intéressait mais je m’en suis un peu détourné au profit de tout ce qui pourrait prolonger la vie autrement que de passer par la glace. (téléchargement de notre cerveau sur ordinateur, manipulations génétiques …)
            Perso, je suis partagé, d’un coté je pense que la mort pourrait être éradiquée (après il y a des questions qui se posent quand à l’augmentation de la population sur Terre, quand au profil des personnes qui ne mourront pas => les riches, comme d’hab!, quand à la signification d’une vie éternelle) et sur le fait qu’il y a peut être une vie après la mort…
            En tout cas, c’est vrai que plus je lis ton blog plus je m’y retrouve 🙂

            1. Tu sais je ne compte pas faire de « sieste glacée » ! Tout comme on ne compte pas avoir d’accident quand on met sa ceinture de sécurité. 😉
              Je suis également de près les avancées bio-médicales et trans-biologiques qui mèneraient à l’immortalité de la conscience, mais j’aime avoir mon filet de sécurité au cas ou le pire surviendrait.
              Il serait vraiment stupide de mourir définitivement à une époque ou nous sommes si proche du Commencement !
              (ça sonne un peu mystique dit comme ça mais j’estime vraiment que nous sommes encore à la Préhistoire quand je vois ce qui se passe sur notre planète…).

              Les riches auront accès aux technologies de longévité en premier. Comme ils ont eu accès à la téléphonie mobile en premier aussi. Aujourd’hui même le tiers-monde est saturé de téléphones portables ! Je dis MERCI aux riches d’avoir indirectement financé la démocratisation technologique.

              Quant à la vie après la mort, c’est une question que j’ai laissé en suspens en ce moment, même si ma forte attirance passée pour l’occultisme m’avait emmené à quelques pistes. Je me dis aujourd’hui que si il existe véritablement une vie dans d’autres plans, la science le découvrira forcément un jour ou l’autre. Dussé-je attendre des millénaires pour le vérifier je préfère encore rester physiquement bien vivant, au cas ou le fantasme de l’après-vie se révélerait infondé !

            2. Oula je me sens privilégié d’une réponse aussi bien fournie!
              J’espère personnellement que si tu dois vivre longtemps, même très longtemps, alors cette longue existence soit animée d’un but précis et non pas d’un but contemplatif 🙂

            3. De buts en buts, dans une sereine insatisfaction et contemplation du Soi et de l’univers en perpetuelle évolution… et dire que les mortalistes évoquent l’ennui comme principal inconvénient à l’immortalité !!!

    1. Oui, c’est ce dont je parle quand je mentionne les jeux enfantins.

      Le jeu de rôle est une belle activité et j’encourage chacun à l’essayer.

      Ma pratique de « décompression intellectuelle » personnelle va cependant plus loin en y incorporant (et c’est juste de le dire) une conscience accrue au corps et à la réalité matérielle.

  6. tu as tellement raison. C’est dingue comme cela devient une addiction… et je n’en suis pas épargnée. J’ai facebook pour les grandes citations humanistes lol et pour partager des videos comme HOME de yann arthus bertrand. Mais je perds effectivement du temps. Tu m’as mis la puce à l’oreille. Il serait peut-être pas mal que je me mette à autre chose. Et puis les vrais m’entourent dans la vie concernant les 200 amis que j’ai sur fb lol

  7. ah oh fait j’ai vu que apparemment tu pensais que il n’y avait plus rien après la vie. Écoute si un jour tu as une révélation ce sera un plaisir de t’en parler car je crois en la vie après la mort. Je crois en la ré-incarnation plus exactement. « La vie » ici est une épreuve pour notre âme qui doit avancer sur certaines choses. La vraie vie selon tout ce que j’ai appris n’est pas ici. La vraie vie c’est quand notre âme est dématérialisée de notre chair. Je n’appartiens à aucune religion. C’est mon choix. Et cela fait bientôt 3 ans que je ne suis plus athée. Voilà depuis 3 ans je ne fait qu’apprendre des choses à ce niveau. Sans aucune influence religieuse et vraiment c’est magnifique.

    1. Salut Elo,

      Souhaites-tu te mettre à « autre chose » que Facebook ou souhaites-tu reprendre en main ton attention au quotidien ? 😉
      La nuance est de taille. Je réalise par exemple que même sans Facebook, je passe maintenant un peu trop de temps sur Tumblr et Twitter. Une question de vigilance et de redirection permanente.

      Au sujet de la mort je respecte tes croyances. La science découvrira forcément un jour si la vie post-mortem est une réalité ou non, et ce jour là, je préfèrerais encore avoir mes deux pieds SUR terre, bien vivant, au cas ou la réponse serait négative. 😉

      1. coucou je me suis bien enlevée de facebook ça y est, le cap est franchi. Bien en fait je me suis achetée le bouquin de première année de médecine pour apprendre. Je compte reprendre mes études d’infirmière ou en médecine, malgré mes 27ans. Donc je me détache de tout ça. A vrai dire je me détache de pas mal de choses en ce moment. Sûrement en pleine évolution personnelle lol.

        Concernant les croyances. Comme dit Dalaï Lama « il n’importe pas qu’un être soit croyant ou non : il est plus important qu’il soit bon ». =)

  8. Hello Damien,

    Ca va bientot faire un an moi aussi que j’ai supprime ma page FB (le 1er mars exactement). Je dis bien supprime et pas desactive. La desactivation garde ton profil en memoire et tu peux le recuperer, tandis que la suppression est irreversible et c’est ce que je voulais. Par contre pour trouver comment le supprimer, il faut etre motive car il est facile de trouver comment desactiver mais pour supprimer il faut aller dans la partie « Aide » et tu finis par trouver. Et la encore, quand tu cliques « supprimer » on te donne encore 2 semaines pour changer d’avis. Apparemment ils ne veulent pas nous lacher facilement! 😀

    Mes raisons etaient multiples.
    – J’etais accro et c’etait le seul moyen pour pas y revenir.
    – Je me rendais compte que j’y passais beaucoup de temps mais souvent pour RIEN
    – Trop d’ondes negatives et je voulais m’eviter cela. Enervee de voir que beaucoup reagissent a des conneries, mais que peu reagissent a des sujets plus interessants. Ou alors, y’a ceux qui racontent leur journee en detail, que j’ai du masquer pour pas encore avoir a les supprimer de mes contacts, meme si je faisais du menage regulierement.
    – Je voulais reduire ma presence sur la toile, a savoir tout ce qui concerne ma vie privee (photos, ou je suis,…)
    – Je ne fais pas confiance a FB qui met les gens dans un catalogue, pouvant etre flique sans qu’on le sache.

    Autant de bonnes raisons pour arreter. Je me suis sentie liberee d’un point et je n’ai jamais regrette ce choix.

    Par contre, quand j’ai annonce que j’allais supprime ma page, une semaine avant, j’ai cru que j’annoncais ma mort! C’etait incroyable!
    J’ai dit « Vous savez, je serai toujours en vie, si vous voulez des nouvelles, j’ai une adresse email » . Mais les gens sont faineants et ne prennent pas le temps pour cela. C’est toujours pareil… C’est tres bon pour faire le tri dans ses amis aussi oui.

    PS: Je suis du meme avis que Elo concernant la mort. J’ai exactement le meme profil aussi: je n’ai pas de religion mais mes lectures et des videos m’ont amene a etre persuadee que notre ame est immortelle et que la vie terrestre n’est qu’une toute petite partie de notre vie. Grand sujet!

    1. Bravo pour avoir supprimé ta page ! Pour ma part je l’ai en effet juste désactivé, je compte la réactiver un de ces quatre… mais plus le temps passe et mois j’en ai envie à vrai dire.
      Merci d’avoir partagé ton témoignage et les raisons qui t’ont motivé. 🙂

  9. Etant dans une formation qui nous pousse à connaitre tous les réseaux sociaux existant, j’avoue qu’il m’est devenu difficile de me détacher de ceux-ci.
    Facebook reste quand même un bon moyen de retrouver des amis d’enfance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *