Refusons d’acheter des cadeaux


Résumé : nous n’avons de toute façon pas à « acheter » ceux qui nous aiment vraiment.

noel
Source : non trouvée…

Saint-Valentin, Fêtes des Mères/Pères/Grands-Mères/etc, Noël…

Tout est prétexte à l’achat du dernier gadget, du dernier truc.

Grâce à la tradition, la télévision et Internet nous avons pris pour acquis le schéma suivant :

 

 

  1. Nous sacrifions notre temps en argent (au travail)
  2. Nous  transformons cet argent en cadeaux (au supermarché ou autre)
  3. Nous échangeons ces cadeaux pour de l’affection (généralement lors de dates rituelles bien établies)

Nous espérons alors que ces proches passeront plus de temps près de nous… temps que nous passerons encore majoritairement au travail… et la boucle est bouclée.

Le coût réel de l’achat d’affection

Il n’est pas seulement monétaire.

Il est aussi :

  • écologique : pensez aux ressources employées, souvent fossiles, ainsi qu’aux dégâts environnementaux de leurs transformation, transports, stockage…
  • économique : si vous vous affirmez anti-capitaliste et criez aux scandales financiers, vous refuserez de vous même de participer à ce système auto-destructeur.
  • social : refusez de soutenir les politiques de profit à court terme et préférerez encourager les entreprises de développement durable, les petits producteurs, voire mieux, montrer l’exemple autour de vous en passant un bon moment sans achat…

Informez-vous, développez votre conscience de consommateur averti.

Gardez à l’esprit que chaque échange que vous faites avec votre argent a un pouvoir qui dépasse votre voix électorale et toute la gueulante que vous pourriez avoir en manif’.

Des présents immatériels et inoubliables

J’ai déjà parlé dans une ancienne Lettre Privée du « plus beau cadeau » que l’on puisse faire.

Il en est une infinité d’autres que l’on peut offrir à nos amis véritables, ceux que nous n’avons pas besoin d’acheter de manière superficielle :

  • Se promener au coucher de soleil en faisant le point sur nos vies respectives
    (BONUS : ne pas juger, ne pas critiquer, ne pas conseiller à outrance… juste écouter)
  • Offrir un service, un coup de main, de jardinage, de bricolage, de ménage
    (BONUS : reprendre contact quelques jours plus tard pour savoir si il y a encore besoin d’aide ou pas)
  • Enseigner un petit talent (peindre, jouer de la musique, utiliser un site web…) et en apprendre un autre en retour
    (BONUS : et pourquoi pas apprendre à plusieurs quelque chose de totalement nouveau ?)
  • Préparer un repas à plusieurs et le savourer dans une atmosphère détendue
    (BONUS : si le repas, non seulement d’être délicieux est aussi sain, sans gluten, ni sucre, avec des aliments frais et naturels).
  • Remercier quelqu’un d’avoir su rester dans notre vie
    (BONUS : trouvez et dites précisément pourquoi !) 
  • Envoyer un SMS sans raison pour prendre des nouvelles
    (BONUS : téléphonez ! A l’ancienne !)

Avez-vous d’autres idées ? 🙂

Pas convaincu ?

Vous voulez vraiment offrir un cadeau matériel à quelqu’un qui vous est cher ?

Posez cette questions une ou deux semaines à l’avance si vous souhaitez faire une surprise, le temps qu’il ou elle oublie un petit peu… 😉

Votre argent c’est votre essence de vie transformée par le travail.

Ne l’échangez pas pour moins de rien qu’un objet beau, utile et respectueux de vos valeurs…

En ce qui me concerne, j’essaie d’organiser un Noël anti-consumériste avec mes amis.

Pas de cadeau, des aliments sains si possible, un moment simple et authentique…

Difficile quelque peu je le sais bien, mais n’êtes-vous pas vous aussi fatigué de l’effervescence futile des fêtes commerciales ?

Comment comptez-vous y échapper cette année ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

9 Comments

  1. je ne suis pas complètement d’accord avec toi… enfin, en réalité je ne suis pas du tout d’accord avec ton titre, et puis en lisant l’article, je me suis dit que ton titre était un peu bluff!!! tu n’es pas complètement anti-cadeau! je suis d’accord qu’on n’a pas besoin d’offrir quelque chose de matériel (bien que je connais des gens peu fortunés qui sont VRAIMENT heureux quand tu leur offre quelque chose dont ils on VRAIMENT besoin) mais on peut offrir un cadeau immatériel, quelque chose d’un peu exceptionnel comme une séance de massage ou une balade en ballon, que sais-je! Ce sont les plus beaux cadeaux, mais ce SONT des cadeaux!!!
    aemi

    1. Salut Aemi,

      J’aurais peut-être du insister sur ce point précis : offrir et partager des expériences marque davantage et contribue davantage au bonheur qu’offrir des objets physiques.

      Qu’en penses-tu ?

    1. Bonjour Kiraan,

      Loin d’être une mode, une prise de conscience croissante de la part du grand public.

      Je parle davantage de développement que de nutrition, d’autres le font mieux que moi, exemple : Comment le blé nous rend malade

      Extrait :

      Comprenez bien que même si vous n’êtes pas intolérant au gluten, il y a une multitude d’autres protéines nocives dans le blé moderne. Les autres céréales ont aussi un effet négatif sur le taux de sucre sanguin et le système digestif.

  2. oui, c’est le mot: offrir! offrir, c’est faire un cadeau. Mais je suis d’accord avec toi en fait… c’est ton titre qui est un peu trompeur! lol
    aemi

  3. Hello Damien, je te retrouve bien là: en guerre! Allons, n’es-tu pas un peu fatigué? Bien sûr ce que tu soulèves me dérange un peu, je suis une fanatique du cadeau. Et oui, j’avoue. Non pas du dernier gadget à la mode, je ne me tiens pas au courant de la mode, mais j’adore absolument faire des cadeaux. Et pas seulement à Noël! Je suis néanmoins sensible à ton discours et de plus en plus j’offre des cadeaux non matériels. J’essaie de choisir le local, le solidaire, en bref de mettre de la conscience dans mes actes d’achat. Mais Noël reste pour moi une belle fête (après quelques années de boycott!), j’aime décorer ma maison, mettre des guirlandes et concocter de bons repas. Et j’assume! Alors je souhaite que le Noël que tu vas choisir sera un très joyeux Noël.
    Et merci pour tes belles lettres!

    1. Coucou Françoise ! En guerre oui, un Conquérant jamais ne s’arrête ! 😉
      Mettre de la conscience dans ses achats… si seulement la majorité pouvait suivre ton exemple…
      Je les vois, courant dans tous les sens… « je DOIS trouver un cadeau », plein de stress et d’obligations sociales… trouver un truc, n’importe quoi !
      A un prix démesuré pour soi et la planète… acheter avec conscience… peut-être m’as-tu donné une nouvelle idée d’article avec cette expression. 😉
      Joyeux Noël François et à bientôt. 🙂

  4. Je me reconnais de plus en plus dans cette approche où moins peut signifier plus. Moins d’objets qui encombrent les placards pour plus de temps à consacrer à l’essentiel.
    Merci pour cet article.

    Florian KAPLAR
    Naturo-Passion

  5. hilala damien! je me retrouve pas dans ton truc! Après ptète que je suis aveugle! XD
    Moi les cadeaux que j’offre ne sont pas perissable, sont souvent pratique et plaisant, et son partageable dans le futur. J’offre des livres ou BD, des bouteilles d’alcool, des jeux, parfois des bijoux quand je connais des coquettes, etc… C’est pas pour être gentil, je sais juste ce que les gens aimes et je sais que, dans le cas de BD ou d’alcool par exemple, je pourrais profiter de leur cadeau aussi. ^^
    Offrir des cadeaux en soit n’est pas un mal je trouve, et peut-être que c’est le mot cadeau qui te gêne. Les moments comme tu dis qui valent plus qu’un cadeau, je sais qu’il n’y a pas photo et j’en passe beaucoup des comme ça. Mais dans le cadre d’une fête comme noël, je trouves toujours drôle de jouer le jeux, c’est marrant!! Faire une surprise, trouver le bon truc, etc… je n’achète pas pour tout le monde chaque, sinon c’est la ruine, je tourne un peu. Mais l’évènement en soit est marrant et la pollution et tout le bordel sur le gaspillage et l’industrialisation, etc… j’ai envie de te dire que rien est éternelle. ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *