Pratiquer la respiration profonde pour une vie simple et sans stress [Article invité]

J’ai le plaisir aujourd’hui d’accueillir Malick du blog Zero Douleur, pour un article invité… inspirant. Bonne lecture ! 🙂


En lisant cet article, vous respirez.

Bien sûr, c’est normal, la respiration est essentielle à la vie. Mais lorsque vous avez des soucis ou du stress à répétition, comment respirez-vous ?

De façon saccadée, car vous êtes étouffés par vos peurs et vos problèmes, et vous ne voyez aucune issue. En pratiquant la respiration profonde, vous allez apprendre à vous libérer de ses tensions et à garder votre esprit et votre corps en bonne santé.

La respiration un mouvement essentiel, mais mal maitrisé.

La respiration est un réflexe qui se met en place dès la naissance. Vous n’avez pas à y penser à chaque instant, car elle fait partie des schémas naturels du corps automatisé par le cerveau.

Prenez un instant, asseyez-vous confortablement et comptez combien de fois vous respirez en une minute.

Si vous respirez plus de 13 fois, c’est trop… Si vous respirez entre 6 et 10 fois par minute, c’est amplement suffisant.

Quand vous respirez plus de 10 fois par minute, cela signifie que votre corps est en état d’alerte et prêt à passer à l’action. Votre respiration est donc incompatible avec le fait que vous êtes assis tranquillement sur une chaise.

Pourquoi respirez-vous de cette manière ?

Le stress de notre société, les traumatismes et les frustrations sont les raisons de votre manière de respirer. Vous respirez alors de manière saccadée, avec la partie haute de la cage thoracique. C’est une respiration que l’on voit chez les personnes stressées, car elles sont sur la défensive. En effet, lorsque vous êtes stressés, votre corps est en alerte, ce qui augmente la tension musculaire et votre anxiété.

Les mauvaises habitudes respiratoires peuvent entraîner de nombreux effets indésirables inattendus sur votre santé.

Les problèmes les plus importants sont :

  • Les cellules prennent moins d’oxygène
  • Des maux de tête
  • Augmentation des tensions corporelles
  • Fatigue générale
  • Du stress

Qu’est-ce que la respiration profonde ?

L’acte de respirer engage le diaphragme, un muscle large et mince qui sépare la poitrine de l’abdomen.

Tout d’abord, il y a la phase d’inspiration. Vous inspirez par le nez, le diaphragme descend vers le bas, en tirant vos poumons et en appuyant contre les organes abdominaux pour permettre à vos poumons de se dilater lorsqu’ils se remplissent d’air.

Puis la phase d’expiration : vous expirez, le diaphragme remonte vers le haut contre vos poumons, aidant à expulser le dioxyde de carbone.

C’est la manière la plus saine et la plus efficace de respirer, de plus cela apporte un effet relaxant sur votre corps. Si la respiration profonde peut vous paraitre non naturelle, regardez les bébés. Comment respirent-ils ?

Par le ventre. Nous apprenons dès la naissance à respirer de la meilleure façon, mais plus les années passent et plus nous perdons cette habitude.

Bienfaits de la respiration profonde

De nos jours, il y a un intérêt croissant pour avoir une respiration correcte. De plus en plus de médecins et de psychologues recommandent de pratiquer le travail de respiration pour ses nombreux bienfaits.

Un cœur en meilleure santé

Votre cœur bat environ 100 000 fois par jour, c’est un gros consommateur d’oxygène. Si vous ne respirez pas efficacement, votre cœur ne pourra donc pas pomper le sang aussi efficacement, ce qui peut entraîner de l’hypertension.
Selon une étude japonaise, pratiquer la respiration profonde peut aider à baisser la pression artérielle, ce qui réduit aussi le risque de maladies cardiovasculaires.

Les chercheurs ont trouvé que la pression artérielle avait fortement diminué après avoir fait 6 répétitions de respiration profonde de 30 secondes (Source).

Meilleure gestion du stress

Le stress est un facteur important pour le développement de nombreuses maladies tel que les maladies cardiovasculaires, le cancer, l’arthrite et la dépression.

La respiration peut vous aider à vous calmer, c’est que nous montre une étude faite auprès de musiciens qui avaient une représentation importante à jouer. En pratiquant des techniques de respiration pendant 30 minutes avant leur représentation, leur fréquence cardiaque diminuait, ce qui les rendait également moins stressés et moins tendus qu’auparavant. (Source)

En une seule séance de respiration profonde, vous pouvez réduire votre stress. Vous pouvez également consulter mon dossier complet pour apprendre à éliminer votre stress dans n’importe quelle situation.

Soulage les douleurs chroniques

Si vous souffrez de douleurs chroniques, pratiquer une respiration plus lente peut avoir un effet thérapeutique. En effet, l’apport accru d’oxygène va détendre les muscles qui se contractent à la suite de la douleur, ce qui aggrave la douleur elle-même.

Une étude faite par l’Université de Regensburg en Allemagne a montré que la respiration profonde permettait de mieux gérer la douleur (Source).

Vous allez réduire l’intensité de la douleur, afin qu’elle soit plus confortable à vivre au quotidien. N’hésitez pas à consulter mon guide pour apprendre à dissiper vos douleurs chroniques.

Meilleur sommeil

Vous arrive-t-il d’avoir du mal à dormir ? Vous avez essayé de compter tous les moutons du coin et vous êtes toujours éveillé ? Vous avez surement des pensées qui vous perturbent l’esprit.

Lorsque vous pratiquez la respiration profonde au lit, vous donnez au corps la permission d’arrêter d’être en état d’alerte et, au contraire, de vous détendre.
Vous forcez ainsi votre esprit à se concentrer sur une tâche unique à accomplir, respirer. Parfois cela peut être suffisant pour s’endormir.

Comment pratiquer la respiration profonde 10 min par jour

La respiration profonde c’est simple, il n’y a rien de compliqué. La seule chose que vous avez besoin durant la pratique c’est votre concentration.

  1. Allongez-vous sur le dos
  2. Placer une main sur votre ventre et l’autre main sur votre poitrine
  3. Prenez une inspiration par le nez pour remplir vos poumons et gonfler votre ventre. La main qui est sur votre ventre doit être plus élevée que celle de la poitrine. Ceci assure que le diaphragme tire l’air dans les bases des poumons. Attention l’inspiration ne doit pas être forcée, le but n’est pas de tester vos limites et de remplir au maximum vos poumons. Inspirez naturellement.
  4. Expirez ensuite lentement par le nez, vous devez sentir votre ventre se relâcher.
  5. Faites une pause de quelques secondes
  6. Et repartez vers un nouveau cycle.

Vous devez essayer d’avoir une respiration complète (inspiration et une expiration) qui dure environ 10 secondes, cela vous donnera 6 respirations par minute. Au bout de 10 minutes, vous devriez effectuer entre 60 et 70 cycles.

La respiration profonde se fait normalement par le nez comme en yoga, néanmoins si vous avez des difficultés et que cela ne vous met pas dans un état de relaxation, vous pouvez opter pour une expiration par la bouche. C’est tout aussi efficace.

Conclusion

En pratiquant des exercices de respiration, vous améliorez la façon dont vous inspirez et expirez avec votre diaphragme. En changeant votre manière de respirer et en ayant des pensées positives, vous aurez un meilleur contrôle sur votre vie.

Sources additionnelles :
The Way of The Iceman: How The Wim Hof Method Creates Radiant Longterm Health–Using The Science and Secrets of Breath Control, Cold-Training and Commitment

 

 

 


Merci Malick ! Je vous invite une dernière fois à visiter son blog Zero Douleur pour découvrir ses autres conseils. 🙂

Et je conseille aussi toutes les personnes cherchant à apaiser leurs douleurs et/ou à réduire leur stress à faire connaissance avec l’algue bleu-vert de Klamath aux propriétés formidables (cliquez ici).

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *