Perdre du poids rapidement et sans se priver (bilan de 2 mois de Fast-5)

Voici venu le temps d’un second bilan.

Voici deux mois que je prends mon petit-déjeûner à 17h dans l’optique de perdre du gras et d’améliorer ma santé de manière générale.

Commençons immédiatement par…

 

• Les mesures de février 2012

  •  2011-12-05 : hanches au nombril (103,4 cm) – fesses (108,4 cm)
  • [un mois passe]
  • 2012-02-06 : hanches au nombril (99,3 cm) – fesses (106,4 cm)
  • 2012-02-13 : hanches au nombril (99,4 cm) – fesses (105 cm)
  • 2012-02-13 : hanches au nombril (97,6 cm) – fesses (105,3 cm)
  • 2012-02-27 : hanches au nombril (98,3 cm) – fesses (105 cm)
  • 2012-03-05 : hanches au nombril (96,3 cm) – fesses (103,7 cm)

Sur les photos le résultat d’un mois à l’autre n’est pas flagrant. Mais les chiffres sont encourageants.

A noter que je m’autorise maintenant de léger écarts, le samedi surtout, lorsque les après-midis avec les amis sont riches en mets délicieux, je brise mon jeûne une ou deux heures plus tôt et ne mange pas le soir pour compenser.

Je n’ai pas de balance chez moi, cependant je suis allé voir le docteur le 24 février (pour certificat annuel à pratiquer mon sport, pas de souci autrement. 🙂 ), j’ai été pesé à 86 kg.

A noter que le 20 novembre 2011 j’en faisais 93.

C’est donc un total de 7 kilos perdus en deux mois, en mangeant tout ce qui me plait ! 🙂

• Qu’est devenue la faim ?

Je ne m’y attendais pas, mais en milieu de mois un nouveau déclic à eu lieu.

La sensation d’être passé à une étape supplémentaire d’adaptation au niveau du ressenti de la faim. Au bout de 7 semaines de pratique c’est assez étonnant.

C’est bien simple, je ne sais plus ce qu’est la faim !

J’exagère un peu, mais il m’arrive parfois de ressentir mon estomac vide, peut-être un gargouillement léger une ou deux fois par jour, mais je n’arrive plus à appeler ça de la « faim ».

Je me sens tellement bien quand je jeûne maintenant (ça s’explique par la secrétion d’hormones qui rendent optimistes 😉 ) qu’il m’arrive parfois de me dire, après avoir un peu abusé lors d’un repas, de me dire : vivement demain que j’ai le ventre vide !

Moi qui il y a quelques mois était incapable ne serait-ce que de penser sereinement en attendant le repas du midi ! C’est une évolution psychologique assez frappante, manger non plus sous la pression physiologique mais par pur plaisir

D’autres pourront certainement témoigner du même phénomène car…

• Le jeûne intermittent fait des émules

Pas moins de cinq personnes m’ont dit s’essayer au jeûne intermittent après avoir découvert ma démarche.

Chacun le pratique sous des protocoles et pour des objectifs différents :

• L’une est une maman végétalienne qui nous prouve que l’on peut avoir une vie de famille et un mode de vie hors du commun (oui oui Adeline je parle bien de toi 😉 )

• L’autre est un sportif à l’alimentation quasi-paléolithique et s’est donné un mois pour vérifier l’impact du jeûne intermittent (en 16/8) sur sa force musculaire et sa vigueur.

• Un dernier encore, papa en surpoids et grand gourmand, commence son adaptation en décalant petit à petit son « break-fast ». Il a même su résister à la tentation d’une pizza qui était hors de sa fenêtre d’alimentation. La première fois que ça arrive je sais à quel point on peut être fier ! Bravo ! 😉

Si vous connaissez des personnes que ce mode d’alimentation pourrait intéresser, que ce soit pour en finir avec l’obésité, retrouver de l’énergie ou donner un grand coup de boost à leur santé, alors partagez ce petit compte-rendu sur Facebook, Twitter, ou par e-mail. Si mon humble exemple peut encourager autrui à remettre en question son mode de vie et à se transformer pour le meilleur, alors mon blog aura réussi son objectif. 🙂

Si vous faites parti de ceux qui essaient le jeûne intermittent, je vous encourage à poster ici votre  compte-rendu personnel.

Quelle méthode de jeûne intermittent suivez-vous ? Ou en êtes-vous ? Que constatez-vous d’intéressant pour l’instant ? Quelles ont été les difficultés rencontrées ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

22 Comments

  1. Ca vaaaa ! :p J’ai décalé ma fenêtre sur du17h-22h.
    Constat, plusieurs chose.
    Je gère ma faim assez facilement, je bois et la faim ne me gène pas (pour l’instant).
    Par contre, j’ai beaucoup de crampes. J’en ai toujours beaucoup eu mais j’ai l’impression que c’est pire.
    Et un truc qui « m’embête ». Je suis donc gourmand. Et le soir, d’un je n’ai plus forcément faim et mon estomac se remplie « trop » vite !
    J’aimerais mangé plein de truc pour en profiter, mais je ne peux pas. Mon corps a trop de mal. Alors on peut dire que c’est une bonne chose, mais j’adore tellement mangé que je suis presque déçu ! :p

    Tout ça pour dire, que ca va.
    Maintenant, je vais voir si j’arrive à l’assumer longtemps.

    1. @Baloo : Ah tu as donc fini ta phase d’ajustement et tu es en plein Fast-5 c’est ça ?

      Pour les crampes d’estomac une petite recherche rapide m’ont permis de trouver les conseils suivants :
      – boire beaucoup d’eau (recommandé de toute façon lors d’un jeûne)
      – réduire la consommation de produits laitiers (essaie 2 jours pour voir)
      – essayer le son d’avoine (une ou deux cuillérées à soupe avant de manger)
      Tu me diras comment ça avance…

      Je comprends ton petit désagrément… ne plus pouvoir se gaver comme avant ! :p
      Et en effet c’est un bon point. Avec le temps tu vas petit à petit changer d’état d’esprit.
      Tu seras toujours aussi gourmand (je le suis totalement !) mais tu seras plus patient, tu verras que tu « étaleras » ta gourmandise sur plusieurs jours.

      C’est un réel plaisir que de vivre chaque journée avec la serenité de celui qui sait qu’il se fera plaisir à un moment donné. 😉

      Et tu verras aussi qu’avec le temps ça sera de plus en plus facile, naturel, à assumer.

      J’espère que tu as bien pris des photos de toi pour pouvoir comparer dans quelques semaines, le résultat pourrait te surprendre. 🙂

      Bravo en tout cas, continue comme ça !!

      1. Ce n’est pas des crampes d’estomac, c’est des crampes tout court. Mais ca change pas le fait que je dois beaucoup boire.
        Je n’avais peut être pas assez bu ce week end.
        Et je ne prend pas beaucoup de produit laitier dernièrement. D’habitude, chez moi c’était le matin, pas le soir.
        M’enfin.

        Et bizarrement, je n’ai pas trop la sensation de privation. En fait, la privation s’applique quand je suis en train de manger et que je m’empêche d’en reprendre.
        Là, je ne mange pas. Je ne commence pas. Ca m’est bizarrement beaucoup plus simple.
        Là, pendant que je suis en train d’écrire, il est 10h40, j’ai faim, je ne mangerais pas avant ce soir, mais ca ne me gène pas.
        C’est bizarre ! :p

        1. Ah ok, des crampes musculaires ! Demande conseil à un pharmacien, peut-être te conseillera-t’il de prendre un supplément de magnésium ou quelque chose de plus approprié.

          Ce que tu décris c’est la raison pour laquelle le Fast-5 est si naturel. Si on commence à manger, ne serait-ce qu’un petit morceau la « faim limbique » prend le dessus et nous pousse à manger davantage. Peut-on manger UNE cacahuète et s’arrêter là ? Non, c’est programmé en nous.

          Ne pas manger du tout et plus facile que peu manger, et on se sent moins privé du coup. 🙂

          Ne t’empêche pas de trop manger durant ta fenêtre, fais-toi plaisir, l’ajustement viendra de lui-même comme je l’ai relaté dans cet article : http://www.raccourci-minimaliste.com/savez-vous-jeuner-le-ventre-plein

  2. Tiens, c’est amusant, tu as ravivé un souvenir que j’avais oublié. Quand j’avais une vingtaine d’année, j’étais en (gros) surpoids. Aucun régime ne marchait. Un jour, j’ai décidé de pratiquer (sans le savoir à l’époque) une forme de jeûne intermittent. Je mangeais TOUT ce que je voulais jusqu’à 14h00. Après, que de l’eau, jusqu’au lendemain. J’ai perdu 17 kilos en 2 mois 1/2, que je n’ai jamais repris en intégralité. Et encore, j’ai repris du poids en douceur sur environ 6 ans, et parce que je ne mangeais que des cochonneries. Je vais m’y remettre tiens. Je me souviens que c’était très facile, et que je me sentais en très grande forme.

    1. Coucou Lilite merci pour ton commentaire intéressant.

      Sauter volontairement un repas (celui du soir dans ton expérience) c’est en effet un jeûne… intermittent puisque court. 🙂

      Et en effet une fois bien adapté à ce mode de vie on ne se sent pas du tout privé, et comme l’insuline retrouve une sensibilité efficace on évite l’effet yo-yo des régimes traditionnels.

      Personnellement je suis conquis maintenant par le jeûne intermittent, d’autant plus que les bienfaits sur le long terme sont impressionnants et confirmés par un nombre croissant d’études.

      Si tu te décides à t’y remettre n’hésite pas à nous tenir au courant de ta démarche ici même. 🙂

      A bientôt !

  3. A tous et à Damien en particulier

    Félicitations et quel courage!!! Sincèrement cela m’attire (j’ai tellement à perdre!!) mais j’ai peur car je dois voyager dans 2 mois, je pars pour 1 mois et demi et à droite et à gauche chez les amis et la famille, ce ne sera pas possible. Par contre je garde sous le coude l’idée de stopper toute nourriture dès 14h, je le fais quand je fais une cure du foie et ca ne me gêne pas (mais bon, soyons honnête, ca ne dure qu’une journée…!!)
    Oui ton truc Damien, ca reveille des peurs quand même, peur de manquer certainement, et aussi anciennes angoisses d’anciens régimes , j’ai tellement dit non , tellement eu de volonté et de frustations…pour rien..Pas encore prête mais je te suis avec attention
    Merci de faire partager tout ceci avec nous
    Biz
    Josye

    1. Merci pour les félicitations. Mais tu sais, parler de « courage » c’est vraiment exagéré, au bout d’un moment ça devient très facile et même agréable, se sentir léger, sain ! 🙂

      Tu sembles te persuader toi-même que tu ne pourrais pas vivre le jeûne intermittent en voyage… pourquoi ? Quelles sont tes inquiétudes précisément ?

      Plus tu voudras en dire sur ces blocages et plus je serais à même d’y répondre, peut-être même y rédiger de nouveaux articles plus ciblés qui pourraient t’aider, ainsi que toutes celles et tous ceux qui nous lisent mais n’ont encore jamais osé écrire. 😉

  4. Pour ma part, j’ai perdu une dizaine de kilos juste en ré-équilibrant mon alimentation : plus de légumes, suppression du grignotage. Et cela n’a pas demandé des mois et des mois.

    1. Toutes mes félicitations Christophe, une dizaine de kilos ce n’est pas rien !!

      Si on y regarde bien, supprimer le grignotage, c’est un peu le principe du jeûne intermittent non ? 😉
      Sauf que de notre coté on élargit un peu plus les périodes de non-grignotage. ^^

      Bref, bravo d’avoir trouvé quelque chose qui fonctionne pour toi, c’est l’essentiel, et merci pour ton témoignage. 🙂

  5. En fait plus je lit le blog, plus je remarque que je pratique le jeun intermittent.

    Pour être précis, j’ai un repas principal : le midi.
    Et je me laisse 2 repas légers dans la journée (un croissant à la pause café est considéré comme un repas), souvent une soupe ou des crudités le soir.

    Non seulement au début, j’ai perdu du poids, mais j’ai surtout perdu l’habitude de me peser! (je l’ai pas fait depuis plus de 3 mois…)

  6. Bonjour Damien et vous tous.
    D’abord, je dois te dire que je trouve le résultat flagrant sur tes photos !!! je suis super contente que ça fonctionne si bien et que tu sois aussi à l’aise avec ce système;
    De mon côté, pour le moment, je ne suis plus le Fast-5 pour plusieurs raisons (que je vais t’xpliquer) même si d’un point de vue théorique, je suis convaincue que c’est bien.
    Tout d’abord, toute bourrique que je suis, je n’ai pas fait la période d’adaptation,, j’ai sauté directement dans le grand bain …et j’ai voulu aller trop vite (un de mes défauts flagrants, et de plus, tu m’avais mise en garde et tu avais raison)
    bref, voilà les difficultés majeures que j’ai rencontrées :
    – comme je travaille à la maison en tant qu’assistante maternelle, je suis SANS ARRET en train de préparer des repas, pour les enfants, pour mon mari, ou en train d’ASSISTER à un repas … j’arrive assez bien à gérer la frustration de ne pas manger (car le système tout ou rien me convient bien), mais je souffre beaucoup de me sentir exclue du côté convivial des repas.

    pour moi, c’est vraiment le côté social qui m’ a posé problème, parce que le Fast-5 me convenait bien pour ces raisons :
    – tout ou rien, parfait pour moi !
    – aucune restriction alimentaire dans la fênetre
    – sommeil et énergie grandements améliorés

    Je ne jette pas pour autant l’idée, et je retenterai quand je me sentirai plus forte côté social ou si je retravaille à l’extérieur.

    j’ai une amie qui le fait et qui s’accroche bien, elle adore ; elle est nounou comme moi ceci dit et elle y arrive 🙁

    pour le moment, je travaille à privilégier le plaisir gustatif et l’écoute de ma faim, ce qui est déjà un gros travail sur/pour moi.

    ps : merci pour ton petit mot sur moi dans ton post (je ne suis plus végétalienne)

    1. Coucou Adeline, merci d’avoir développé ton chemin en pays Fast-5.

      Tu n’es pas la première personne à relever le souci de l’ostracisme social… allez hop ! Dans les bacs pour un nouvel article peut-être ! 🙂

  7. Bonsoir,

    J’ai une question concernant le fast-5 : puis-je perdre du poids (au moins 15 kilos) selon toi si je mange 2 à 3 repas sur 5 heures ( dans mon cas j’ai décidé de prendre mon breakfast à partir de 14 h et de ne plus rien manger à partir de 19 h) ou le secret réside dans le fait de ne manger qu’un seul « gros » repas par jour ?
    Merci d’avance pour ta réponse et bravo pour tes résultats c’est assez surprenant !

    1. La technique consiste à manger tout ce que tu veux dans une fenêtre de 5 heures. Certains choisissent de faire un seul gros repas, d’autres de grignoter tout au long des 5 h.

      Tu ne sauras ce qui te convient qu’en t’y essayant. 😉

      Ensuite, ayant moi-même perdu 8 kg en 3 mois je pense que oui, tu pourras perdre ton poids si tu es patiente, persévérante et si tu essaies mine de rien de manger généralement plus équilibré.

      Cependant, je le rappelle encore, je ne suis pas docteur. Je partage mon expérience et mes conseils mais si il y a quoi que ce soit qui t’inquiète, et surtout si tu es en surpoids conséquent, n’hésite pas à te faire épauler par un médecin, si possible un qui comprenne les bénéfices du jeûne.

      Bon courage en tout cas, sache que tu PEUX et que tu VAS te transformer… patiemment. 🙂

      N’hésite pas à nous tenir au courant de ton chemin et de tes progrés. 😉

  8. Bonjour Damien

    Çela fait quelques semaines que j essaie cette méthode avec une fenêtre de 5 ou moins (parfois plus avec une fenêtre de 7 h maximum les week-end endos pour manger en famille ) je ne fais généralement qu un seul gros repas de 19h à 21/22h j aimerais que tu me dises précisément ce que tu manges à 17h et jusqu a 22 h puisque tu as une fenêtre de 5 heures , peut on manger vraiment tout ce qu on veut et manger seulement le soir un gros repas ne risque t il pas d engendrer un stockage contrairement à un repas pris vers 16h par exemple ?

    Mille merci
    Cécile

    1. Bonjour Cécile,

      Même si c’est rare, il reste possible de trop manger bien qu’en pratiquant le jeûne intermittent. Ca a été mon cas récemment par exemple.
      Cependant, s’habituer à prendre moins de repas par jour rends plus facile la modification des habitudes alimentaires.
      Au début je ne changeais pas mon alimentation. Aujourd’hui j’ai pas mal coupé mes apports en sucres (lents et rapides) et cela fonctionne bien pour moi à tout niveau.
      Mais ce n’est pas un « régime » ou un changement difficile auquel je m’astreins. C’est une évolution qui est venue petit à petit, par le biais d’expériences d’essais, d’erreurs et d’expériences personnelles.
      Je t’encourage à continuer comme tu le sens, en respectant ton corps toujours, et en essayant de nouveaux types d’alimentations. Tu verras à force lesquels te conviennent ou non. Que tout se fasse en douceur, pour des résultats sur le long terme.

      Bonne continuation !

  9. Bonjour Damien! Tout d’abord je voulais te remercier pour tes articles! Je pense sérieusement à commencer un jeûne intermittant moi aussi. Cependant j’hésite entre 16h/8h ou le fast 5, pour ta part y as-tu été confronté à ce choix ou le fast-5 t’as paru d’emblée adapté pour toi? J’ai un gros surpoids, j’ai essayé de commencer maints et maints régime mais je ne tenais que quelques jours, la frustration m’empêchant de continuer. Le pire étant la culpabilité associé à ces « échecs », je me disais souvent que le gros problème était que la nourriture ont est obligé de la consommer contrairement aux abus en tout genre (alcool, tabac, médicaments…bien que ce soit là encore très dur à arrêter). Je me disais si seulement je pouvais arrêter de manger sans conséquences néfastes et j’ai découvert le jeûne intermittant! Et effectivement je pense qu’il est beaucoup plus simple de se dire je ne mange rien pendant une période de temps donné mais après j’ai le champ libre. J’en suis venue à cette méthode car en ce moment je suis en train de me débarasser d’un maximum de choses chez moi, je me sentais etouffée, j’avais besoin d’un appartement plus simple, finalement plus minimaliste et je constate que ce minimalisme nous emmène bien plus loin que notre seul environnement! Désolé pour la longueur du message, merci!

    1. Bonjour Lili, toutes mes félicitations pour ta décision de prendre en main ta santé et ta vie de manière générale. 🙂

      Si tu lis mon guide gratuit pour bien commencer le jeûne intermittent tu comprendras que je n’ai pas eu à « choisir » entre une ou plusieurs structures horaires puisque je prône une adaptation progressive, en douceur. Je suis donc passé par du 16/8 avant du 19/5.

      Je suis même passé par du 12/12 avant ça en sautant tout simplement mon petit-déjeûner…

      Je te recommanderais de commencer le plus simplement possible donc. Ne te jette pas dans le jeûne intermittent de but en blanc, ce serait un choc pour ton corps. Ne pense plus en terme de régimes, mais en tant qu’expérience de vie et de nouvelles habitudes.

      Lis mon petit guide gratuit, il répondra à toutes tes questions. 🙂

      Je te souhaite une vie légère et pleine de joies, tu vas y arriver. 🙂

  10. Merci beaucoup pour ta réponse! Oui, j’ai tendance à vouloir commencer les choses tout de suite alors que je sais pourtant que je tiendrais pas, là je vais faire ça différemment je vais lire ton guide et passer par toutes les étapes! Merci pour tout!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *