Le minimalisme, école du lâcher-prise (libérez votre RAM mentale !)

Avez-vous déjà remarqué que votre ordinateur a tendance à ralentir lorsque vous lancez plusieurs logiciels en même temps ?

Les bugs se multiplient et vous êtes parfois obligés de redémarrer votre ordinateur. C’est parce qu’en lançant plusieurs programmes en même temps  nous sollicitons une ressource appelée « mémoire vive »  ou RAM, qui, comme toute ressource, n’a qu’un potentiel limité.

Et, chose désagréable, le même phénomène se produit aussi avec cet ultra-ordinateur qu’est  notre système nerveux.

> Les symptômes d’une surcharge mentale

Démotivation générale, crise d’angoisse interminable, irritabilité constante ou stress anormal au quotidien sont signes d’une  saturation de notre énergie mentale .

Nous pensons être multitâches  et nous nous voulons tout faire, tout accumuler, tout apprendre, tout vivre… et nous nous mettons à buguer et à planter.

Et plus que tout,  les possessions physiques et les obligations sociales  sont les éléments les plus gourmands en ressources mentales.

  • Que va-t’on penser de moi si je porte cette robe ?
  • Devrais-je acheter cette nouvelle télévision ?
  • Pourquoi ne répond-il pas au téléphone ?

A ces interrogations conscientes s’ajoute également  tout notre passé émotionnel que nous n’avons pas purgé.

Ce n’est pas parce qu’un programme n’est pas visible à l’écran qu’il n’est pas en train de consumer de la mémoire vive en arrière-plan.  Il en va de même pour toutes les relations plus ou moins saines et possessions matérielles inutiles que nous voulons conserver à tout prix.

Elles n’ont pourtant qu’une seule raison de pomper votre énergie :

> La peur du manque

Si vous avez  du mal à vous désencombrer  d’objets à valeur sentimentale (ou pas) et « d’amis » négatifs c’est parce que vous entretenez un faux besoin qui permet à ceux-ci d’avoir pouvoir sur vous :  le « besoin » d’être rassuré.

Vous pouvez techniquement vivre et respirer sans problème en l’absence de votre amoureux et de votre paire de lunette à la mode. Mais sans ceux-ci vous vous sentez perdus, en proie à la confusion et consumé par une Rage de vivre que vous employez à mauvais escient.

Après tout, le cocon rassurant d’amis et d’objets qui vous entoure  menace de céder à tout instant, non ? Garder ceci à l’esprit est réaliste, non pessimiste.

Et il est intéressant de se poser la question fatale :  « Et si » ?

  • Et si elle me quittait ?
  • Et si ma voiture tombait en panne ?
  • Et si je perdais mon boulot ?

Fuir ces questions  ne les empêcheront pas de bouffer votre RAM mentale.
Les ruminer tout en répétant votre impuissance  face à elle ne vous aidera pas non plus.
Les affronter de face et les attaquer, une par une, pour lâcher prise sur ce qui peut vous faire souffrir reste la seule attitude digne d’un Conquérant.

Ainsi, avec l’expérience, vous gagnerez  confiance en vous  et en votre capacité à  trouver des solutions à des problèmes qui n’existent pas encore, ce qui vous libérera l’esprit au quotidien.

Mais il existe un raccourci plus rapide, le  raccourci minimaliste  :

> Apprivoiser le Vide

Domptez votre peur de manquer  en la prenant de court :  désencombrez-vous !

Faites le ménage par le vide, dans vos placards, vos bureaux, vos étagères. Jetez et donnez tout ce que vous n’avez pas utilisé depuis un bon moment.

Un cadeau totalement inutile (et laid ?) mais à valeur sentimentale ? Prenez-en plusieurs photos et zou !  A la poubelle !

L’idée vous effraie ?  Pourquoi ? Pour ce que va en pensez autrui ? Pour ce que VOUS allez en pensez ?

Ne vous méprenez pas : nous parlons ici de  santé mentale.

Car à l’échelle de l’évolution biologique  l’être humain n’est pas habitué à vivre submergé  par autant de possessions, de distractions et d’informations superficielles.

Il est urgent de vous libérer de ce surplus !

En faisant le vide dans vos pièces de vie  vous libérez votre esprit , ces tâches de fonds dont vous n’avez pas conscience, et vous acquérerez, dans l’espace qui s’offre à vous,  une sérénité nouvelle et solide.

Le minimalisme matériel devient alors un entraînement mental à  accepter le vide   non comme étant négatif, mais comme un moyen de valoriser ce qui importe vraiment dans votre vie.

Très vite, le minimalisme devient  un art de vivre plaisant, agréable, guidé par la simplicité et la fluidité.

Si l’expérience vous tente mais que  vous ignorez par ou commencer  je vous recommande chaudement le guide numérique de Joanne Tatham : 36 astuces pour désencombrer. Un recueil de petits jeux amusants qui  vous aideront à embrasser le vide, pour une meilleure qualité de vie.

(Oui c’est un lien affilié, je touche un petit pourcentage sur chaque vente. Je souhaite le préciser par souci d’honnêteté.)

Sur quoi allez-vous donc lâcher prise  aujourd’hui  ?

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

14 Comments

  1. Bonjour Damien ! et bien écoute, ton article ne pouvait pas tomber mieux ! Tu exprimes très clairement ce que je ressens depuis un petit moment, une totale saturation de ma mémoire vive !! c’est une telle saturation que j’ai beaucoup de mal à affronter mon quotidien, mon corps est bien là, mais mon esprit est totalement occupé à ramer et n’est pas du tout dans le moment présent, ce qui est très désagréable.
    Ces temps ci, je passe aussi beaucoup de temps devant la télé ou mon ordi, car j’ai un peu peur de faire le vide dans ma tête et d »y trouver … du vide ! oui, c’est carrément paradoxal …
    Effectivement, le minimalisme extérieur est une chose plus facile à mettre en place que le minimalisme intérieur !
    j’avoue que je ne sais pas trop par quel bout m’y prendre …

    1. Bonjour Adeline ! Certe le minimalisme extérieur est plus facile à appliquer que le lâcher-prise mental, mais sache que le premier mène petit au second. 🙂
      Pourquoi les jardins zen sont-ils si épurés ? Pour aider le méditant à s’apaiser mentalement.
      Essaie de faire de ton environnement une oasis de sérénité.
      Que pourrais-tu jeter/donner/mettre de coté dès aujourd’hui ? 🙂

      1. Comme tu le sais, c’est déjà assez bien épuré chez moi suite à mon défi des 100 objets, mais pour être hônnète, il y a 2/3 petites choses que je pourrais donner et qui amélioreraient ma vie par leur absence : l’ordinateur, la télé, et 2 jeans en taille 38 dans lesquels je ne rentre pas … ainsi que des aliments qui me font me sentir mal quand je les mange …
        Hier, j’ai remplacé le temps que je passe habituellement sur l’ordi par de la méditation, ça m’a fait du bien ! je vais travailler en ce sens .

          1. oui, ça fait un bien fou de voir qu’on se sent super bien … avec rien !!
            en ce qui concerne la télé et l’ordi, c’est vraiment une mauvaise excuse en ce qui me concerne car personne ne me force à allumer l’ordi ou à rester devant la télé si mon mari l’allume…

  2. Coucou Damien ! Comment on fait pour commencer ? J’ai un appartement qui déborde de choses de toutes sortes et dieu sait à quel point j’ai besoin de libérer mon esprit et mon intérieur !!!
    Je sais déjà ce que je peux donner, mettre de côté mais cela n’est pas suffisant …
    Véro

    1. Bonjour Véronique !

      Eh bien comme je le mentionne à la fin de l’article le guide numérique de Joanne est vraiment sympa, plein de petits jeux pour commencer à s’y mettre vraiment. 🙂
      Pratique pour ceux qui n’osent pas, comme je l’ai fait, se lancer dans le défi des 100 objets.

      Plus précisément, qu’est-ce qui te retiens de prendre un gros carton et de tout balancer ? ^^

  3. Bonjour Damien, j’ai bien aimé la comparaison avec la ram de l’ordi, je la trouve très juste. Une seule chose à la fois et on avance mieux.
    En ce qui concerne le minimalisme mental, je reprends une phrase entendue dans le film « le guerrier pacifique » qui dit : « Vide les ordures! (de ta tête) ».
    merci pour tes articles.

    zenie

    1. Je ne savais pas qu’ils en avaient fait un film du Guerrier Pacifique ! Je ne connais que le bouquin.
      Tu le recommandes ?

      Merci pour ton commentaire en tout cas, à bientôt. 🙂

  4. Bonjour Damien, le film est très bien fait et il a son impact aussi.J’ai commencé par le film et puis j’ai lu le bouquin. Il y a 2 bouquins de plus, un que j’ai déjà lu et qui s’appelle « les aventures de Socrate »et un autre que je suis entrain de lire « le voyage sacré du guerrier pacifique ».

    zenie

  5. C’est carrément vrai. Mais la question subsiste, quoi jeter et quoi garder si tant est qu’il fasse garder quelque chose.!
    Une solution, les brocantes, on peu en faire 2 par an sans problème fiscale… C’est un début.
    je crois qu’il ne faut surtout pas être matérialiste, comme ma belle mère (que j’aime beaucoup, si si !!) et ma femme…. comme dirais Colunbo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *